Le prochain pape sera-t-il celui de l'Apocalypse ?

Benoît XVI, selon la prophétie de Saint Malachie, est le 111e pape,
son successeur, le 112e, et... dernier.

OPINION

Il y a quelques jours un éclair a frappé le Vatican alors que le pape venait juste d'annoncer sa démission.

Il y a quelques jours une pluie de météorites s'est abattue sur la Russie.

Il y a quelques jours un astéroïde de 50 mètres de long, pesant plusieurs millions de tonnes a frôlé la terre…

Il y a 1000 ans un évêque anglais, Saint Malachie, écrivait une prophétie, appelée « La prophétie des Papes ».

Cette prophétie associe à chaque Pape une devise.

Le Vatican connaît bien  cette prophétie puisque Pie XII, le Pape de la seconde guerre mondiale dont la devise était Pastor Angelicus qui signifie le père angélique, avait fait faire un documentaire d'une heure dont le titre était justement « le père angélique ». Le film le mettait en scène habillée en blanc, avec de nombreuses références aux anges.

 La prophétie de Saint Malachie se termine en attribuant la dernière devise « Petrus Romanus » Pierre le Romain au pape qui va être élu dans les semaines qui viennent.

Cette prophétie est en train de s'accomplir puisque la démission du pape a pris effet le 28 février, jour de la Saint Romain.

 Est-ce une coïncidence ? Est-ce un hasard ? Certainement pas !

Mais qui sera le prochain Pape ?

Dans la liste des papes possibles un Africain porte le nom de Peter donc Pierre….  A suivre. Quoi qu'il en soit, la prophétie a déjà pris tout son sens avec la démission de Benoît XVI, dont la devise était Gloria Olivae, la gloire de l'olive, en référence à son nom de Benoît puisque l'ordre des bénédictins s'appelait au départ les Olivétains et en référence au printemps arabe, théâtre d'événements historiques dans les pays où poussent les oliviers.

Le jour de la Saint Romain verra le début des grandes manœuvres de l'élection du nouveau pape sur le trône de Saint Pierre qui connaîtra une période terrible suivant la phrase associée à sa devise :

112. In persecutio extrema, sanctae Romanae Ecclesiae sedebit Petrus Romanus, qui pascet oves in multis tribulationibus, quibus transactis, civitas septicollis diruëtur, et Judex tremendus judicabit populum suum. FINIS.

Traduction : Lors de la dernière persécution que subira la Sainte Eglise Romaine, siègera Pierre le Romain.

Il paîtra les brebis au milieu de nombreuses tribulations celles-ci terminées, les murs de la cité aux sept collines tomberont, et le juge redoutable jugera le peuple. FINIS.

Cette prophétie est à rapprocher de celle de Fatima… une prophétie du début du siècle qui prévoyait 3 conflits mondiaux assez rapprochés dont d'entre eux, la première et la seconde guerre mondiale, ont eu lieu.

Elle est à rapprocher des prophéties de Nostradamus qui se terminent en 2020 et prévoient également un conflit important qui ne sera pas une guerre mondiale entre européens comme les deux dernières guerre mais un conflit mondialisé entre l'Occident et l'Orient.

Car un nom revient depuis plusieurs années : Armageddon ! Et ce n'est pas pour rien. Il s'agit de la plaine de Meguiddo situé en Israël où se ressembleront peut-être des armées en cas de guerre au Moyen-Orient. Toutes ces coïncidences devaient vous interpeller… Car en vérité le temps de l'apocalypse est à notre porte.

Vous m'avez peut-être déjà vu à la télévision, Entendu à la radio, ou vous avez lu mes interviews dans des journaux l'an dernier avant le 21 décembre 2012, lorsque je présentais mon ouvrage « Autopsie de l'apocalypse » paru aux éditions Bréal et que j'expliquais : 

Que cette date attribuée aux Mayas était une porte d'entrée sur l'Apocalypse.

Que la fin du monde n'était pas la fin de l'humanité mais une période qui renouvellerait de fond en comble nos civilisations car le terme Apocalypse signifie Révélation. La révélation d'un monde nouveau. De nombreuses traditions orientales précisent que cette période est actuelle. De même,  depuis peu, le soleil, se lève le premier jour du printemps dans le signe zodiacal du Verseau après s'être levé pendant 2160 ans dans le signe du Poisson. Peut-être le signe d'une nouvelle ère est en train de se mettre en place.

En effet, les évangiles annoncent la fin du monde lorsque la religion chrétienne aura atteint toutes les terres habitées. C'est fait ! Les évangiles annoncent la fin du monde lorsque le peuple d'Israël sera retourné en Palestine. C'est fait ! Les évangiles annoncent la fin du monde, lorsqu'une génération sera passée. Peut-être la génération cosmique de l'ère zodiacale qui s'achève ?

De plus, depuis trois siècles, les changements historiques ont toujours lieu 14 ans après le début du siècle.

Pensez :

À la mort de Louis XIV en 1717,

À la chute de Napoléon en 1815,

À la fin de la première guerre mondiale la guerre commencée en 1914

Le XXième siècle n'a pas encore pris son envol, mais nous y sommes presque ! Cette période est devant nous. Nous sommes entrés dans la phase finale de l'apocalypse.

Quand on analyse les données économiques, on s'aperçoit que le monde va connaître une crise sans précédent, pire que la crise de 1929. Cette crise entraînera l'effondrement de toutes les économies avec son lot de chômage, de faillites, de perte de la valeur de toutes les monnaies avec une hyperinflation, d'affrontements politiques, de guerres civiles, de famines, d'attaques terroristes sur les centrales nucléaires, d'attaques chimiques et bactériologiques. Durant la troisième guerre mondiale, il faudra sécuriser les mines de matières premières et les puits de pétrole, ce qui donnera lieu à des affrontements comme en Algérie dernièrement ou au Mali en ce moment et peut-être combattrons-nous conte une Chine ruinée qui retournera le mécontentement de son peuple contre d'autres pays.

Cette période verra la démission des présidents et gouvernements en place, François Hollande ira-t-il jusqu'à la fin de son mandat ?... Obama ira-t-il jusqu'à a fin du sien !

Pas sûr du tout !

Nous allons vivre très bientôt, une période cataclysmique qui risque de se conjuguer avec des dérèglements climatiques entraînant plus de sécheresses, plus de tsunamis, plus d'incendies, plus de cyclones, plus de tempêtes, plus de malheurs et de larmes… Toutes les prophéties qui se rattachent à la fin des temps ne dépassent pas l'an 2020.

Après c'est le silence. Nous nous trouvons devant un mur. Qui a vraiment confiance dans l'avenir ?

Si je prends la parole maintenant, c'est pour vous mettre en garde afin d'éviter les 7 ans de malheurs qui s'annoncent. A moins que l'homme ne se reprenne en main et renonce à la violence, aux extrémismes, à la spéculation, à la financiarisation improductive de l'économie, au gaspillage des richesses, à la destruction écologique de la planète, à l'envoi de gaz à effet de serre dans l'espace ! Il faut que l'homme se réforme où il court à sa perte.


A découvrir

Patrick Simon

Patrick Simon est docteur d'Etat en droit, directeur des rubriques culture, actualités et journaliste aux éditions des Cassines (Journal des Grandes Écoles, Magazine Grande Écoles, Marketing Grandes Ecoles, Finances Grandes Ecoles, Réflexion, X Passion, Journal des Bac+2/3). Il est également professeur dans l'enseignement supérieur et dans divers organismes de formations (ESA, ECOSEM, CFPB).
Patrick Simon est l'auteur d'une centaine d'ouvrages d'économie, de droit, de Management et de préparation aux concours de la Fonction Publique, parus aux éditions Bréal, Vuibert, Rue des écoles et Klinksieck. Il a été également assistant parlementaire de l'ancien ministre Alfred Coste-Floret, Directeur du théâtre de Nesles et co-gestionnaire de l'espace Nesles dans les années quatre-vingt.