L'élection présidentielle 2022 cache une autre élection tout aussi importante

12 juin
Les législatives en France auront lieu les 12 et 19 juin 2022.

Exceptionnellement, je vais m’éloigner un peu de la mission de la minute éco pour parler « politique ». Non pour faire de la politique, mais pour vous rappeler à quoi sert « le » politique.

Une élection présidentielle qui cache l'élection législative

Dans quelques semaines, nous serons appelés aux urnes pour désigner le 9e président de la République. Difficile d’y échapper, on en parle tous les jours dans les médias. 

Mais beaucoup de nos concitoyens oublient l’étape d’après : l'élection des députés. Et ça, pour le coup, on n’en parle très peu pour ne pas dire pas du tout.

Or, en échangeant avec des auditeurs : vous m’écrivez parfois pour me demander une précision sur une de mes chroniques, j’ai compris que le rôle du député était méconnu. Peut-être parce que, ces dernières années justement, l’Assemblée nationale n’a pas pu pleinement jouer son rôle, et c’est bien dommage.
 

Les députés votent la loi et contrôlent le gouvernement

Reprenons : le gouvernement, c’est le pouvoir exécutif, qui gère la Nation au quotidien. À ses côtés, figure le pouvoir judiciaire, qui peut, et cela arrive régulièrement d’ailleurs, bloquer ou contrecarrer telle ou telle décision du pouvoir exécutif. Enfin, le pouvoir législatif, lui, est incarné par les députés et les sénateurs. Les députés, c’est vous et moi qui les choisissons, et les choisirons en juin prochain. 

Nous y voilà : une mesure gouvernementale vous déplaît : parlez-en aux candidats à la députation. Une loi vous paraît absurde ? Parlez-en aux candidats à la députation. Une loi doit être modifiée, ou instaurée ? Parlez-en aux candidats à la députation.

  Écoutez le podcast ici.      

A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).