Électricité : la hausse des prix de 5,9% confirmée pour juin

26 MILLIONS
Au total, 26 millions de foyers français sont concernés par le tarif
réglementé de l'électricité.

L'augmentation des tarifs réglementés, recommandée par la Commission de régulation de l'énergie, sera inévitable, selon le ministre de l'Écologie. Sur Cnews, François de Rugy a estimé qu'elle pourrait atteindre près de 6%. Cette hausse de 5,9%, préconisée par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), aurait dû intervenir début février mais elle avait été gelée pour l'hiver par le gouvernement au début de la crise des Gilets jaunes.

Le gel du tarif de l'électricité et du gaz, initialement prévu jusqu'au 31 mars 2019, avait été décidé par le gouvernement fin de « protéger les foyers français, notamment les plus modestes ». Il faisait partie des annonces phares d'Édouard Philippe pour atténuer la colère des Gilets jaunes, annoncées mardi 4 décembre 2018.

Augmentation du tarif réglementé de l'électricté confirmée pour juin

Mauvaise nouvelle pour les 26 millions de foyers français concernés, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a confirmé sur CNews la hausse du tarif réglementé de l'électricité « sans doute » pour juin. Et de préciser : « Nous avons déjà dit que c’était autour de 5 ou 6%, qui étaient prévus par la Commission de régulation de l’énergie ».

De son côté, l'ancienne ministre Ségolène Royal, invitée de la matinale d'Europe 1, lundi 25 mars, a critiqué ce choix : « C'est incompréhensible de faire une annonce comme celle-ci alors que le Grand débat est en cours ». Et d'ajouter : « Il ne faut pas recommencer les mêmes erreurs » qu'en 2018, avant de rappeler : « Le mouvement des Gilets jaunes est né d'une exaspération et d'une révolte contre la taxe carbone»

La hausse prévue serait de 5,9%

Pour rappel, le gouvernement français avait confirmé mardi 12 février qu'il n'appliquerait pas la hausse de 5,9% TTC des tarifs réglementés de l'électricité avant la fin de l'hiver. Le même jour, la Commission de régulation de l'énergie (CRE), dans une délibération, avait expliqué au vu de la hausse des prix du courant sur le marché de gros, que le tarif appliqué par EDF à près de 26 millions de foyers devra augmenter de 5,9% « aussitôt que possible ». Ce sera donc pour juin 2019.

Par ailleurs, en 2018, les fournisseurs d'énergie ont indiqué avoir eu recours à 572 440 coupures ou limitations de puissance. Le nombre de ces coupures pour impayés a grimpé de +4,2% en 2018 par rapport à 2017 si l'on en croit le médiateur national de l'énergie. C'est surtout sur l'électricité qu'ont porté la majorité des cas avec 477 349 interventions. Le gaz naturel, quant à lui, compte 95.091 interventions. Cette augmentation s'expliquerait par la hausse des tarifs de l'énergie.


A découvrir