Electricité : une hausse inattendue des tarifs d'EDF à venir

1,4 %
Certains ménages pourraient subir une hausse des tarifs de
l'électricité allant jusqu'à 1,4%.

Lundi 15 janvier 2018 la mauvaise nouvelle est tombée mais rien n’est encore joué : la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a estimé nécessaire une hausse exceptionnelle des tarifs réglementés de l’électricité. Ces tarifs, pratiqués par EDF à ses clients, sont également ceux sur lesquels sont indexés les offres de marché, en moyenne 5 à 10 % moins chères que les tarifs d’EDF en fonction des contrats.

Une hausse pour compenser la hausse des coûts

Cette augmentation des tarifs de l’électricité n’a pas encore été validée puisque la CRE n’a fait qu’émettre un avis consultatif. La hausse est en effet exceptionnelle non pas au niveau de l’augmentation en elle-même mais au niveau de la raison de cette augmentation.

Cette hausse vise à compenser une hausse des coûts d’EDF et « prend notamment en compte la hausse de l’obligation pesant sur les fournisseurs en matière de certificats d’économies d’énergie (CEE) ainsi que l’évolution du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité à partir du 1er janvier 2018 » écrit la CRE dans son communiqué.

Désormais, la balle est dans le camp du ministère de l’Ecologie et de la Transition Energétique qui devra donner son avis sous trois mois : lui seul peut entériner l’augmentation qui risque fort de faire râler les ménages français et donner une mauvaise image au gouvernement.

De combien sera la hausse des tarifs réglementés ?

L’augmentation, si elle est validée par le gouvernement, va entraîner une hausse non négligeable de la facture des quelque 27 millions de consommateurs qui sont clients d’EDF. Les particuliers mais également les petites entreprises sont concernées.

Pour les particuliers l’augmentation proposée par la CRE est de 0,8 % pour les abonnés disposant du système « heures creuses / heures pleines » et de 1,4 % pour les particuliers abonnés au tarif de base.

Les petites entreprises, eux, pourraient subir une hausse de 1,2 % dans le premier cas et de 1,9 % dans le deuxième. Ces augmentations viendront s’ajouter aux évolutions mensuelles des tarifs de l’électricité.


A découvrir