Électricité : des coupures à prévoir durant l'hiver 2017 ?

774 EUROS
La facture moyenne de l'électricité en France est de 774 euros par an.

L’hiver 2017 pourrait bien se transformer en calvaire pour EDF : il y a un fort risque de coupures à prévoir, notamment lors des pics de froid. Naturellement, si l’hiver est doux il n’y a rien à craindre mais le dérèglement climatique nous a offert des hivers rudes. Un risque qui se cumule avec des changements dans la production d’électricité en France.

La production « pilotable » en baisse

Lors des pics de consommation liés à un hiver rude, EDF fait intervenir ce qu’on appelle des moyens de production « pilotables » : ils peuvent être dépêchés à souhait. Parmi ceux-ci il y a les centrales de production thermique comme les centrales au fioul.

Seul souci : deux centrales en France ont été fermées pour des raisons économiques car elles n’étaient plus rentables. Il s’agit des centrales de Porcheville dans les Yvelines et de Cordemais dans la Loire-Atlantique. Au maximum de leur capacité ces deux centrales produisaient 2.400 MW d’électricité.

La CGT, de son côté, précise que depuis dix ans c’est près de la moitié des capacités de production des centrales thermiques, donc pilotables, qui ont été supprimés.

Le CCE d’EDF alerte : le risque de black-out est réel

Ces constatations inquiètent le CCE (Comité Central d’Entreprise) d’EDF : en se basant sur la consommation électrique de l’hiver 2016 il y a un véritable risque de black-out en France. En effet, lors du plus gros pic de consommation, la France ne disposait plus que de 1 000 MW d’énergie. Ce pic est survenu le 25 janvier 2017.

Avec la fermeture des nouvelles centrales thermiques, si la consommation s’avère identique durant l’hiver 2017, la France manquera donc de 1 400 MW d’électricité.

De quoi justifier, selon le CCE, le retour à ce type de production : si le risque est aujourd’hui cantonné à l’Hiver, les évolutions techniques et technologiques, notamment les voitures électriques, pourraient causer un risque même durant l’été lorsque la consommation d’électricité est très élevée du fait de l’utilisation massive de la climatisation et des ventilateurs.


A découvrir