Emmanuel Macron : des mesures pour le chauffage et les prix du carburant

1,5150 EURO
Le prix du litre de gazole est de 1,5150 euro en moyenne.

Alors que les blocages du 17 novembre rencontrent l'adhésion d'une majorité de Français, Emmanuel Macron a voulu reprendre la main lors d'une interview donnée à Europe 1. Plusieurs mesures en faveur du pouvoir d'achat ont été annoncées.

Pendant son interview, Emmanuel Macron a déclaré se méfier du mouvement du 17 novembre, durant lequel des blocages doivent être organisés pour protester, entre autres, contre la hausse des prix des carburants. D'après le chef de l'État, cette initiative agrège "toutes les démagogies" : "Sur ce type de mouvement, je suis toujours prudent, parce que ça agrège beaucoup de choses qui n’ont rien à voir, toutes les formes de démagogie". Ce qui ne l'a pas empêché d'annoncer deux mesures en faveur du pouvoir d'achat.

Chèque énergie

La première se destine aux gens "très modestes" pour lequel le locataire de l'Élysée veut améliorer le chèque énergie. "Pour se chauffer, quand ils ne peuvent pas changer de chaudière, qu’ils n’ont pas d’autres options, il faut qu’on regarde comment améliorer le chèque énergie", a indiqué Emmanuel Macron. L'hiver arrivant, pas question pour le président de laisser des gens "dans une situation où leur pouvoir d'achat ne permet pas de se chauffer dignement".

Aide à la mobilité

Pour les automobilistes qui voient leur pouvoir d'achat fondre en même temps que les prix à la pompe augmentent, Emmanuel Macron veut généraliser une aide mise en place dans les Hauts-de-France, qui consiste en un versement de 20 euros mensuels pour ceux dont le travail est situé à plus de 30 kilomètres. Pour ce faire, l'exécutif va mettre en œuvre un mode d'indemnités kilométriques, en lien avec les collectivités locales, les employeurs. "Nos concitoyens qui sont dans cette situation, je comprends leur colère" assure le chef de l'État.


A découvrir