Macron dévoile (un peu) son programme : 60 milliards d'économies

12 MILLIARDS €
Emmanuel Macron veut réduire les dépenses de l'Etat de près de 12
milliards d'euros par an

Des candidats à la Présidentielle 2017 qui se tiendra fin avril - début mai 2017, Emmanuel Macron est le seul dont les Français ne connaissent pas encore le programme. Il devrait être dévoilé le 2 mars 2017 mais, pour faire patienter, quelques fuites ont eu lieu. Le journal Les Echos a pu découvrir quel est l’objectif d’économies que le candidat de En Marche prévoit pour le pays durant son quinquennat.

Baisser les dépenses de l’État sans toucher aux impôts

Dans un article publié le 15 février 2017, le journal Les Echos nous apprend qu’Emmanuel Macron a un objectif très précis pour son quinquennat en termes de dépenses publiques : alors que le ratio dépenses/PIB est de 56,5 %, Emmanuel Macron veut le faire chuter de 3 points. A la fin de son quinquennat, le ratio tomberait alors à 53,5 % ce qui, comme le précisent Les Echos « signifie environ 60 milliards d'euros d'économies. ».

Au programme, donc, une baisse des dépenses de 12 milliards d’euros par an en moyenne. Un projet de d’économies qui ne devrait pas peser sur les Français ou les entreprises : « Emmanuel Macron s'est aussi imposé des règles limitant ses marges de manoeuvre : pas d'augmentation de la pression fiscale, et donc pas de hausse de la TVA, et maintien du déficit public sous la barre des 3 % du PIB » écrit le journal Les Echos qui a pu obtenir ces informations d’une source proche du candidat.

Moins de fonctionnaires et moins d’argent pour les collectivités

Comment dépenser moins sans toucher au système social qui doit être « préservé » selon une des sources du journal Les Echos ? C’est simple : il suffit de frapper là où ça coûte cher.

Les agents de l’État, qui représentent une dépense de 85 milliards d’euros, sont un des axes majeurs sur lesquels Emmanuel Macron compte réaliser des économies. Pas de quoi faire plaisir aux quelques 5,64 millions de fonctionnaires, un record en Europe, qui pointent tous les jours dans les bureaux de la fonction publique.

Autre grand chantier qui permettrait de faire des économies selon l’ancien locataire de Bercy ? Les dotations aux collectivités. Déjà réduites sous François Hollande et même avant, elles devraient encore baisser.


Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio