Emplois à domicile : les crédits d'impôts seront-ils bientôt mensualisés ?

8,8 millions
En janvier, 8,8 millions de contribuables ont reçu un acompte de 60%
de leur crédit d?impôt pour l?emploi à domicile.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi dernier, qu’il souhaitait mettre en place des aides directes pour remplacer les crédits d’impôts. Celles-ci seraient versées tous les mois.

Une aide directe pour les ménages

« Nous allons étudier la possibilité de transformer le crédit d'impôt sur les services à la personne en aide directe pour les ménages. Les services à la personne représentent 1,3 million de salariés en France. Nous devons améliorer encore leur formation et la valorisation de leur parcours », a déclaré Bruno Le Maire lors de ses voeux lundi et relayé par le Figaro

Actuellement, les crédits d’impôts liés à une aide à domicile (aide ménagère, garde d’enfant, jardinier…) sont versés sous forme d’acomptes. Bercy a déjà versé aux contribuables 60% des crédits d’impôts en janvier et versera les 40% restants en septembre 2019. 

Une mensualisation des crédits d’impôts dès 2020 ?

Le ministre de l’Economie souhaite simplifier le procédé. Pour cela, deux hypothèses sont envisagées. D’un côté, une aide directe versée chaque mois, qui représenterait 8,33% du montant des crédits d'impôt annuels. Demandée depuis plusieurs mois par la Fédération des particuliers-employeurs de France, la mensualisation des crédits d’impôts pourrait voir le jour dès 2020 selon les Echos.

De l’autre, la possibilité d’intégrer les crédits d’impôts dans le calcul du prélèvement à la source, option reprise par Franceinfo. Si la manière d’attribuer les crédits d’impôts peut évoluer, son montant, quant-à-lui, ne changera pas.

IMAGE


A découvrir

Anne-Flore Renard

Titulaire d’une Licence de Lettres Modernes et Sciences Politiques, d’un Master 1 de Relations Internationales et d’un Master 2 de Droit International Humanitaire, Anne-Flore Renard a d'abord travaillé chez Total en communication/relations publiques, puis est partie deux ans en Inde, où elle a été professeur à l'École internationale française de Bombay.