Enchères immobilières : les avantages et risques en question



Vente aux enchères immobilières : acheter un bien immobilier moins cher !

C’est un fait, devenir propriétaire constitue le rêve des deux tiers des Français. Une aspiration qui n’est malheureusement pas toujours accessible et qui contraint un certain nombre d’entre eux à renoncer. Pourtant, il existe une solution permettant d’acquérir un bien immobilier à des prix moins élevés que par la voie classique de l’agence : les enchères immobilières. Quels sont les avantages et les inconvénients de cette pratique ? Vous trouverez des éléments d’explication en parcourant cet article.

Prendre en compte les risques

Un certain nombre d’inconvénients sont généralement associés à une vente aux enchères immobilières. En premier lieu, l’acheteur n’a pas forcément toujours de temps à accorder aux séances de vente. Le travail et les obligations personnelles peuvent rendre difficile de libérer non pas une plage horaire, mais une journée entière à ce genre d’activité.

De plus, il n’est pas possible de compter sur le moindre délai de rétractation appliqué dans le cadre d’enchères immobilières. Autrement dit, si vous parvenez à remporter un bien immobilier, vous serez tenu de l’acheter quoi qu’il en soit. Et ce, même si vous ne réussissez pas à décrocher le crédit immobilier nécessaire à l’acquisition de ce logement. De plus, la somme doit être versée dans les 45 jours qui suivent la vente.

Dans le même ordre d’idée, l’acquéreur ne peut pas bénéficier d’une quelconque garantie des vices cachés. En cas de problème constaté suite à la vente, il ne lui est donc pas possible de se retourner contre le vendeur. Il va donc sans dire qu’une visite préalable est de mise.

Par ailleurs, réussir à l’emporter le jour J n’est pas synonyme de réussite avérée. Il est important de garder à l’esprit que les autres acquéreurs potentiels disposent d’un délai d’une dizaine de jours pour agir. Durant cette période, ils peuvent proposer une surenchère supérieure d’au moins 10% à la vôtre.

D’autres inconvénients sont également à relever, en particulier l’état des biens immobiliers acquis à cette occasion. Sachant qu’il n’est pas possible de renoncer à l’achat une fois l’enchère remportée, le vainqueur reçoit son logement sans travaux de rénovation effectués au préalable.

Et bien sûr, un manque d’expérience par rapport à une telle pratique peut se retourner contre l’acheteur novice. Ce dernier peut être amené à dépenser plus que son budget initial, ou tout simplement ne pas parvenir à atteindre ses objectifs.

Quid des avantages liés aux enchères immobilières ?

Les inconvénients précédemment cités peuvent être compensés par les nombreux avantages qu’il est possible de tirer des enchères immobilières.

D’abord, évoquons le cadre sécurisant dans lequel elles se déroulent. Ces séances sont en effet dirigées par des commissaires-priseurs, qui sont ni plus ni moins que des représentants de l’Etat. Le risque d’arnaque et d’abus de confiance sont donc à écarter absolument : l’acheteur est assuré de recevoir son bien immobilier en bonne et due forme, et de ne pas dépenser son argent à pure perte.

Bien sûr, le prix d’achat du logement en question est moins élevé que ce qu’il aurait pu trouver par ailleurs sur le marché. On considère généralement qu’une habitation vendue de cette manière se voit attribuer une mise à prix équivalente aux trois quarts, voire à 80% du prix d’achat réel. La marge perçue lors de l’acquisition peut donc être réemployée pour effectuer des travaux de réparation ou de rénovation si le besoin s’en fait sentir.

Autre avantage et non des moindres, les acquéreurs potentiels bénéficient d’un vaste choix : outre les résidences principales et secondaires, il est possible d’enchérir pour des terrains, des immeubles ou encore des parkings. 


A découvrir