Énergie : quels sont les avantages du compteur Linky ?

3
Plus de 3 foyers français sur 4 sont équipés du compteur Linky. Ils
seront 35 millions d'ici la fin 2021 selon Enedis.

Après bien des polémiques et bien des déboires, l’installation des compteurs électriques Linky devrait toucher à sa fin en 2021.

Profiter des offres d'opérateurs alternatifs

À date, 90% des foyers français sont équipés du nouveau compteur communicant, mais malheureusement, l’immense majorité n’a absolument pas profité des avantages procurés par Linky. Le premier d’entre eux, c’est de pouvoir souscrire à certaines offres de fourniture d’énergie chez des opérateurs alternatifs.

Ces opérateurs ont en effet besoin des informations de consommation fournies par Linky pour accorder des tarifs spéciaux à certaines heures de la nuit ou du week-end. Chez Total Direct Energie, vous avez par exemple une offre à -50% entre 2 heures et 6 heures du matin. Autrement dit, il faut faire tourner les machines et chauffer l’eau des bains ou des douches à ce moment là.

Suivre sa consommation d'électricité

Mais Linky présente un autre intérêt. Il permet de suivre votre consommation d'électricité très précisement, demi-heure par demi-heure. Autrement dit, il vous permet de savoir comment et quand vous consommez de l’électricité, vous et votre famille. Cela permet par exemple de savoir combien des lampes allumées un peu partout dans la maison vous coûtent, à l’exception de toute autre consommation d'électricité.

On comprend vite aussi combien coûtent tous les adaptateurs secteurs branchés un peu partout dans une maison, mais qui n’alimentent rien. Pour suivre votre consommation rendez-vous sur votre espace client particulier Enedis. Une application mobile est également disponible, et vous rendra le même service.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).