Les enfants ont-ils souffert du confinement ?

20 min
Le questionnaire de l'étude dure 20 minutes environ.

Le confinement a été imposé à toute la population française, enfants, adultes et seniors. Cette période hautement anxiogène a eu des répercussions sur tout le monde, même chez les plus jeunes.

Afin d’évaluer les signes précurseurs de stress post-traumatique, le CHU de Toulouse lance une étude à laquelle parents et enfants peuvent participer.

Les répercussions du confinement sur les enfants

Privés d’école, de sortie et de sport, enfermés dans un logement parfois trop petit, perçus comme des dangers publics car porteurs sains… Les enfants ont souffert du confinement. Pendant 8 semaines, leurs routines habituelles qui les structurent ont été rompues. Du jour au lendemain, ils ont perdu leurs repères ; ils n’ont pas pu voir leurs grands-parents, amis, enseignants et leurs interactions sociales ont été limitées au strict minimum.

Les enfants ont aussi été exposés à un nombre important d’informations sur la pandémie via les médias et à un haut niveau de stress et d’anxiété des adultes qui les entourent. Selon les médecins du CHU de Toulouse, « plus la durée de confinement se prolonge (>10 jours) et plus les enfants ont des chances de développer des symptômes de stress ». Ce dernier peut se manifester à travers divers symptômes : cauchemars, perte d’appétit, pleurs, colère, etc.

Évaluer les signes précurseurs de stress post-traumatique

Afin d’évaluer les répercussions et les conséquences psychologiques du confinement et de la crise sanitaire, les pédiatres de l’hôpital toulousain ont lancé mi-mai, l’étude E-COCCON. « Il y avait déjà eu des études, après des catastrophes naturelles ou après des naufrages. Les enfants ont plus de risque de développer du stress », explique Isabelle Claudet, pédiatre, chef du Pôle Enfants qui dirige cette étude.

Si votre enfant est âgé de 8 à 15 ans et que vous souhaitez participer à cette étude, vous pouvez appeler au 05 34 55 86 73, du lundi au vendredi de 8h à 18 h. L’étude est proposée sous forme d’un questionnaire téléphonique d’une durée de 20 minutes environ destiné aux parents et aux enfants. Il porte sur leur sommeil, leur alimentation, leur envie ou non de raconter ce qu'ils ont vécu pendant ces deux mois à la maison.


A découvrir