Engie propose aux ménages modestes une chaudière neuve pour 1 euro

30  EUROS
Les économies d'énergie réalisées par une chaudière neuve représente
de 25 à 30 euros par mois.

La saison froide donne peut-être à certains ménages des envies de changer de chaudière. Mais le remplacement de cet équipement coûte cher et l’opération nécessite beaucoup de préparation en amont : Engie a une solution pour les plus modestes.

Alors que la question du pouvoir d’achat est au centre des débats, le fournisseur d’énergie a annoncé une chaudière à 1 euro pour les ménages peu fortunés. Le remplacement d’une chaudière de plus de quinze ans représente bien souvent une facture de plusieurs milliers d’euros : comment un tel prix est-il possible ? Engie s’appuie sur les critères de l’Agence nationale de l’habitat pour déterminer quels sont les ménages ayant droit à cette installation : les ménages aux ressources « très modestes » — en fonction du nombre de personnes par foyer et de la région — représentent 4 millions de Français qui peuvent prétendre à cette mesure.

Cumul des aides

Les ménages « modestes » pourront eux aussi en profiter au prix de 299 euros. Dans les deux cas, comme l’a expliqué la directrice générale d’Engie Isabelle Kocher à Franceinfo et au Parisien, il s’agit de cumuler le coup de pouce chauffage de l’État ainsi que différentes primes pour avoir droit à ces offres. Le groupe annonce également qu’il prend à sa charge le volet administratif, souvent lourd et pénible, il fera également l’avance du coût d’achat de la nouvelle chaudière ainsi que celle de trésorerie. 

Engie s’occupe de l’administratif

« Les aides on n'y comprend rien. On s'occupe de tout. Nous allons vérifier auprès des services de l'État pour savoir à quoi le client à droit. Nous vérifions les conditions d'éligibilité, de ressources et faisons l'avance des fonds », relève la dirigeante. Une nouvelle chaudière permet des économies d’énergie représentant de 25 à 30 euros par mois pour un ménage de quatre personnes sur toute la durée de vie de l’équipement. Soit entre 200 à 300 euros par an… sans oublier le bénéfice écologique.


A découvrir