Externalisation des fonctions RH : les DRH donnent leur point de vue

50 %
50% des DRH déclarent ne pas avoir les moyens nécessaires pour
répondre aux principaux enjeux RH actuels.

Alors que les missions de la Direction des Ressources Humaines ne cessent de croître et que leurs ressources sont toujours contraintes, Menway cabinet de conseil en ressources humaines, évaluation et recrutement a décidé d’interroger* plus de 230 de ses clients, pour mieux appréhender les leviers de l'externalisation de la fonction RH.

Il en ressort que 50% des DRH n'ont pas les moyens de mener à bien les missions qui leur sont confiées et que l'externalisation permet de se focaliser sur son cœur de métier (24%), de bénéficier de l'expertise du prestataire (24%), gagner de temps (23%).

L'accompagnement individuel et collectif est externalisé pour 46% des DRH alors que la gestion des paies ne l'est que pour 29% d'entre eux.

De plus en plus de questions adressées au DRH

Les principaux enjeux RH actuels en entreprise relèvent des questions internes (29%) à savoir : turn over, climat social, mobilité et gestion des clients. Suivent les enjeux économiques (24%) : évolution du marché et maîtrise des coûts RH. On retrouve en troisième position les enjeux développement durable (17%) : intégration des juniors/séniors, RQTH, diversité. Enfin, à égalité (15%), se trouvent les enjeux technologiques (digitalisation du process RH, adaptations au nouvelles générations, Big Data, e-learning, marque employeur) et les enjeux juridiques (contentieux, jurisprudence, pénalités financières).

Alors que 50% des DRH déclarent ne pas avoir les moyens nécessaires pour répondre aux principaux enjeux RH actuels, 18% d’entre eux estiment ne pas avoir les ressources humaines suffisamment qualifiées, ou ressources matérielles nécessaires (16%) ni ne bénéficier d’un budget adéquat (16%).

Il ressort enfin que le marché de l'externalisation de la fonction RH n'est pas encore mature, lorsque seuls 35% des entreprises confient leur recrutement à l'exterieur et 46% à l'Accompagnement Individuel et Collectif. 

L'externalisation, une réponse qui varie selon les missions

Il apparaît ainsi que 34% des DRH considèrent l'externalisation du processus RH comme un avantage. Le taux d'externalisation des fonctions RH n'est pas le même pour toutes les missions. En effet, 46% des DRH interrogés gèrent en externe l'accompagnement individuel et collectif (bilans de compétences, mobilité, coaching, outplacement…), 37% l'appui RH (conseil et accompagnement de la Direction, mise en place de la GPEC) et 35% le recrutement. La gestion des paies (29%) et les évaluations/assessment (21%) terminent le classement.

Si l'externalisation du processus RH permet de se focaliser sur le cœur de métier de l'entreprise pour 24% des DRH, c'est aussi un gain de temps (23%), de s'appuyer sur l'expertise du prestataire (24%) et une certaine souplesse dans l'organisation de l'entreprise (13%). Pour 9% des DRH sondés, une externalisation du processus RH a l'avantage d'assurer une maitrise des coûts.

La question de la digitalisation des métiers, l'élargissement des compétences recherchées et la restructuration des entreprises en quête d'une meilleure efficience budgétaire devrait davantage inciter les DRH à externaliser plusieurs de leurs fonctions, notamment dans les petites et moyennes entreprises".


A découvrir