Epargne : le taux du PEL va baisser

4
La durée minimale d'un PEL est de 4 ans.

Le gouvernement est-il en train de tirer une balle dans le pied du Plan d'épargne logement (PEL) ?

Un taux abaissé à 1 %

Le gouvernement vient de l’annoncer : le Plan d’épargne logement sera rémunéré à 1 % à partir du 1er août 2016, contre 1,5 % actuellement.

En contrepartie, les possesseurs d’un PEL bénéficieront d'un taux de crédit immobilier plus avantageux de 2,2 %, contre 2,7 % jusqu’alors. Rien de bien suprenant, puisque jamais les taux n’ont été aussi bas (il est même possible d’emprunter à moins de 1 % auprès des banques sur une durée longue !). Mais cela reste inédit : à titre comparatif, les possesseurs de PEL ouverts entre 1986 et 1994 se sont vus accorder un taux de 6,32 % ! 

Un prêt à un taux privilégié

Un PEL peut être ouvert avec un minimum de 225 euros, puis vous devez y verser au moins 540 euros par an (soit 45 euros par mois) pendant 4 ans. La durée minimale est de 4 ans -tout retrait avant ces quatre années entraîne la clôture du PEL et vous risquez de devoir payer en outre des pénalités– et la durée maximale est de 10 ans. Passé ce délai, vous ne pouvez plus effectuer de versements, mais votre PEL continue de produire des intérêts pendant 5 ans.

Le plan d'épargne logement (PEL) est une épargne bloquée qui produit des intérêts. L’avantage, c’est que contrairement au Livret A, dont le taux fluctue en fonction notamment de l’inflation, le taux de rémunération est fixé à l'ouverture du PEL. Vous savez donc à quoi vous en tenir.

Le PEL permet d'obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié. L'obtention du prêt permet également à son souscripteur de bénéficier d'une prime versée par l'État.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.