Erling Håland, prince de Bundesliga adoubé par l'Europe

105 MILLIONS €
Lionel Messi reste le footballeur le mieux payé du monde avec un
salaire de 105 millions d'euros en 2021.

Arrivé en Allemagne il y a à peine un an, Erling Håland est actuellement un des plus grands espoirs dans le monde du football. Toutefois, malgré un talent certain, sa place de 6ème joueur le plus populaire de Bundesliga surprend et dénote, tant son profil diffère par rapport à celui de ses concurrents. C’est pourtant dans cette différence que réside l’explication de son succès.

Il n’a que 20 ans et pourtant, l’attaquant norvégien Erling Håland bat d’ores et déjà des records sur et hors des terrains de football. D’une part, les données collectées par l’institut IQUII Sport permettent de constater qu’en l’espace d’un mois, la popularité du joueur a connu une hausse de 17,7% sur les réseaux sociaux, faisant de lui le 6ème joueur le plus populaire de Bundesliga, devant des références telles que Sancho, Hummels ou même Kimmich, à peine un an après avoir rejoint l’Allemagne.

D’autre part, aucun joueur faisant partie du top 20 des cinq plus grands championnats européens n’a connu d’engouement comparable durant la même période, et pourtant, il y a une explication logique.

On pourrait tout d’abord supposer qu’il s’agit d’un simple reflet des performances hors-normes du joueur, qui à l’heure où j’écris ces lignes, a déjà inscrit 32 buts en 34 matchs de Bundesliga, et également remporté le trophée du Golden Boy en 2020. Hélas, c’est loin d’être suffisant pour devenir une star du championnat allemand, ou même des réseaux sociaux.

En effet, aux yeux des fans de Bundesliga, il semble que le talent et le nombre de buts inscrits ne soient pas suffisants, comme le souligne notamment l’absence de joueurs tels que Kingsley Coman, Süle ou même André Silva au sein du top 20.

D’ailleurs, si l’on observe ce classement de plus près, il est d’ailleurs possible d’arriver à un double constat : la majorité des joueurs les plus populaires de Bundesliga sont soit des internationaux allemands, soit ont passé de nombreuses années au sein de ce même championnat. Reinier, Jovic et Arías font figure d’exception, mais les deux premiers sont en réalité des joueurs espoirs prêtés par le Real Madrid, et le troisième est un nouveau venu du côté de la Bundesliga, en d’autres termes, ils ont très probablement acquis leur notoriété loin de l’Allemagne.

Pour comprendre à la fois la popularité d’Erling Håland et ce bond soudain à la 6ème place, il faut donc plutôt s’intéresser à la période durant laquelle l’étude a été réalisée. Les dates du 17 février au 16 mars coïncident avec les rencontres aller/retour contre le FC Séville dans le cadre de la Champions League. Le Borussia Dortmund s’est qualifié 5/4 scores cumulés grâce à… 4 buts de l’attaquant norvégien. En d’autres termes, ce sont ses performances sur la scène européenne plutôt que celles en Bundesliga qui contribuent directement à la renommée d’Erling Håland.

Notons d’ailleurs au passage qu’il semble exister un phénomène de régionalisme au sein de la Bundesliga : aucun de ses joueurs les plus populaires ne parvient à se hisser dans le top 20 des joueurs comptant le plus de followers en Europe.

Ainsi, le cas Erling Håland pourrait, à terme, être unique à bien des égards.

Non seulement sa popularité, plus européenne qu’allemande, pourrait lui permettre de changer cette tendance, mais il pourrait également parvenir à dépasser la popularité de son propre club sur certaines plateformes, faisant de lui un brand player à l’image d’autres joueurs de sa génération tels que Kylian Mbappé.

Néanmoins, s’il ne s’agit là que de suppositions, une chose est sûre : les prochaines semaines pourraient être décisives quant à l’avenir ainsi que la valeur de l’attaquant norvégien sur le marché.

Annoncé sur le départ contre une somme avoisinant les 160 millions d’euros, sa côte pourrait continuer de monter en flèche si jamais celui-ci venait à réaliser l’exploit lors des quarts de finale de la Champions League face à Manchester City.


A découvrir

Mathieu Sauvajot

Titulaire d’un Master de la Sorbonne, spécialisé dans les questions relatives à l’Amérique latine, Mathieu Sauvajot a d’abord rédigé des articles traitant de la géopolitique et de l’économie de ce continent, avant de se tourner vers le domaine du sport. Désormais, il est rédacteur auprès de Paris United ainsi que de l’Observatoire du Sport Business.