Esclavage et déculpabilisation : Boko Haram met Taubira à CRAN



OPINION

Quelle mouche a encore piqué la socialie pour qu'elle s'étouffe, éructe et crache sur Thierry Mariani, député UMP des Français de l'étranger ? A l'approche d'une commémoration de l'esclavage, sa seule imprudence - impudence ? - aura été de twitter une vérité universelle, un de ces tabous savamment entretenus. Sa seule maladresse aura été d'associer en 140 caractères un crime odieux à la propagande institutionnelle. De toute façon, comme le chante Guy Béart "Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté".

#Nigeria.L'enlèvement par secte #BokoHaram rappelle que l'Afrique n'a pas attendu l'Occident pour pratiquer l'esclavage #Déculpabilisation

- Thierry MARIANI (@ThierryMARIANI) 7 Mai 2014

Pour la Gauche, le message de Mariani est si lourd de sous-entendus qu'il déchaine passions, réductions fantasmagoriques et approximations mensongères.

Alors... "dérapage" ou bien éclairage ?

Le coup de Jarnac de Boko Haram à Taubira et son CRAN

> le haschtag #Nigéria renvoie à l'enlèvement criminel des fillettes nigérianes le 15 avril par les islamistes de Boko Haram (qu'on peut traduire par : 'ce qui vient de l'occident est impur'). Ce crime remet sous les projecteurs l'esclavage contemporain par des africains précisément au nom de l'Islam. Le leader du groupe a en effet affirmé garder "des gens comme esclaves" et a annoncé à propos des jeunes filles kidnappées : "je vais les vendre sur le marché, au nom d'Allah".

> Les socialistes ne commémorent pas l'abolition définitive de l'esclavage en France le 4 mars 1848 initié par Victor Schoelcher, encore moins l'édit le 3 juillet 1315 du roi de France, Louis X le Hutin qui affirme que "selon le droit de nature, chacun doit naître franc [libre]"et que "le sol de France affranchit l'esclave qui le touche". Ils ignorent l'abolition par la Convention Nationale en 1794, à l'initiative de l'Abbé Henri Grégoire...

Non, l'Histoire de France ne convient aux révisionnistes que vue par le petit bout de leur lorgnette : ce samedi anniversaire du 10 mai 2001, ils fêtent l'adoption sous le gouvernement Jospin de la loi Taubira définissant "la traite et l'esclavage des africains comme 'crime contre l'humanité' "

Tintin pour les autres.

L'an dernier, Taubira trouva même dans cette manifestation, prétexte à prôner une "politique foncière" de redistribution des terres en faveur des descendants d'esclaves noirs... Quant au Conseil Représentatif des Associations Noires - Le CRAN qui n'en manque pas quand il proclame qu'il n'existe ni "race", ni "ethnie" ni "communauté" noire en France (ne riez pas) - demande réparation à des banques et harcèle des familles bordelaises... pour des faits remontant à trois siècles !

C'est un vrai coup de Jarnac que le hasard à travers Boko Haram inflige à la garde des sceaux qui voulait par tous les moyens gommer les crimes afro-maghrébins afin que les "jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes".

Taubira est à cran, au point refuser de chanter La Marseillaise qu'elle ose qualifier de "karaoké d'estrade

Le petit bout de la lorgnette socialiste scandalise les Français et attise la haine raciale

Nous connaissons tous cette fâcheuse manie qu'ont les socialistes de vouloir réécrire l'Histoire en fonction de leur idéologie et de leur objectifs électoraux.

Comme le rappellent les historiens inquiets face au révisionnisme de la gauche, la terrible traite transatlantique, de la fin du XVIIe au XIXe siècle, ne constitue malheureusement qu'une partie de l'histoire de l'esclavage qui comprend également la traite arabo-musulmane du VIIe au XXIe siècle et la traite intra-africaine, toutes deux encore plus meurtrières. Silence, surtout ne le répétez pas !

Relativement instruite et diaboliquement consciente, la Taubira négationniste se dédouanera un jour sans complexe "Les enjeux du présent expliquent ces relectures du passé" Promouvant la haine raciale, cette femme occulte sciemment ce fait historique qui perdure depuis 13 siècles. Je veux parler de l'esclavage en Afrique par les arabo-musulmans aidés de noirs islamisés comme Boko Haram qui ne font qu'appliquer les préceptes du Coran et de la sunna Allah.

"Et oui" comme dirait Ayrault, ni l'esclavage ni le racisme ne sont le fait exclusif d'européens n'en déplaise à la garde des sceaux. C'est même le contraire !

Overdose de "culpabilité", "repentance", "dédommagement", "réparation", deux poids, deux mesures taubiresques

"Culpabilité" "repentance" "dédommagement" "réparation" "deux poids, deux mesures"... portés par une Taubira manipulatrice flanquée d'un Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), infligent au citoyen un harcèlement explosif.

L'Art 1 de loi Taubira sur l'esclavage n° 2001-434 du 21 mai 2001 dispose : La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité.

Bien que l'esclavage en Afrique même, y compris d'européens soit une constante de l'histoire de ce continent , nulle évocation de celui-ci dans la Loi Taubira du 21 mai 2001 ! Pour Taubira seuls comptent les esclaves africains transportés par des européens. Pour elle (comme d'ailleurs pour Boko Haram), les coupables ne peuvent être que blancs, riches et chrétiens de préférence !

Pourtant, tandis qu'il battait son plein sur le continent africain et en terres d'islam depuis des siècles, l'esclavage reculait en Europe du fait de l'extension du christianisme qui considère maîtres et esclaves comme égaux devant Dieu. Bien avant Louis le Hutin, au VIIème siècle Sainte Bathilde, Reine des Francs, interdit l'esclavage et le commerce d'esclaves sur ses terres.

Christiane Taubira veut donc écraser de culpabilité les "z'oreilles" comme on dit dans sa Guyane natale. Difficile pour elle d'assumer son allégeance à Jules Ferry, l'icône socialiste qui proclamait sans complexe que "les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures... Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures"

Et pourtant...

Les esclaves blancs razziés par les musulmans furent plus nombreux que les Africains déportés aux Amériques

Les africains esclavagistes existaient avant même la construction des Pyramides ! L'esclavage est mentionné par la toute première société connue possédant une écriture : Sumer l'actuel Irak dès la fin du IVe millénaire avant Jésus-Christ.

C'était une pratique courante, une institution établie de longue date dans les sociétés noires africaines: il permettait, comme le mariage, d'augmenter la richesse du groupe. Il s'est développé avec l'avancée de l'Islam et le trafic caravanier.

Dès le VIIe siècle, sans parler de conquêtes, les premiers raids arabes dans le Sahara approvisionnent les marchés aux esclaves.

L'Egypte comptait ses mamelouks, esclaves soldats chrétiens ou païens. L'Empire ottoman qui dominait le nord de l'Afrique à partir du XVIe siècle avaient ses janissaires chrétiens encasernés très jeunes, entraînés puis convertis à l'Islam, ou encore les filles pour les harem...

Jusqu'au XIXe siècle, pendant 3 siècles, les corsaires nord-africains (les barbaresques) capturent des esclaves blancs sur les côtes des pays européens et les navires européens : 1,2 million d'hommes européens plus combien de femmes disparues dans la traite des blanches ? Elles ne seront jamais comptabilisées. Les esclaves blancs razziés par les musulmans furent plus nombreux que les Africains déportés aux Amériques précise le professeur Robert C.Davis dans "Esclaves blancs, maîtres musulmans".

Sans les négriers africains, pas de traite des noirs transatlantique. Sans l'Islam, l'esclavage aurait disparu.

Honteuse et criminelle, l'exploitation négrière par des européens de la fin du XVIIe au XIXe siècle n'a été que la continuation d'une pratique des autochtones depuis le VIIème siècle.

La traite transatlantique n'aurait pas été possible sans la participation de négriers africains

Lorsqu'ils débarquaient sur les côtes occidentales de l'Afrique, les marchands européens achetaient ou troquaient les esclaves noirs capturés à l'intérieur des terres. Et sur le littoral de l'Afrique de l'est, ce sont les marchands arabes, indiens, malais et même chinois qui venaient s'approvisionner auprès des intermédiaires noirs.

L'esclavage est profondément ancré dans la tradition et la loi islamique.

La traite arabo-musulmane s'étend sur 13 siècles. "La plupart des millions d'hommes qu'ils ont déportés ont disparu du fait des traitements inhumains et de la castration généralisée(...)A titre de comparaison, si de nos jours près de 70 millions de descendants ou de métis d'Africains peuplent le continent américain, des États-Unis au Brésil passant par les Iles de la Caraïbe, seule une infime minorité de Noirs a pu survivre en terres arabo-musulmanes." Elle est ainsi décrite comme particulièrement monstrueuse par l'anthropologue et économiste sénégalais le professeur Tidiane N'Diaye dans son livre "Le génocide voilé". Aujourd'hui encore, la proportion d'esclaves en République Islamique de Mauritanie (nom complet du pays) est la plus haute du monde.

Le principe est simple : Allah en a permis la capture ou l'acquisition, donc vous pouvez vous en servir ! Voici quelques versets et sourates justifiant l'esclavage

Coran (33:50) - "Ô Prophète ! Nous déclarons licites pour toi tes épouses que tu as dotées et les captives que Dieu t'a accordées au titre de butin de guerre" Coran (23:5-6) – "...qui s'abstiennent de tout rapport charnel, sauf avec leurs épouses ou leurs esclaves, en quoi ils ne sont pas à blâmer..."Coran (4:24) – "Il vous est aussi interdit d'épouser des femmes déjà mariées, à moins qu'elles ne soient vos captives de guerre." Coran (8:69) – "Disposez donc de ce qui vous est échu en tant que butin licite et pur.." Bukhari (80:753) - "Le prophète dit, 'Les esclaves affranchis appartiennent aux gens qui les ont affranchis.'"

Hollande pathétique encore et toujours à la traîne d'Obama et même... d'Angelina Jolie

Dans ce dossier dramatique, alors que le PS trépigne sur l'énoncé d'une réalité dérangeante, notre gouvernement restera impassible pendant trois semaines face au drame humain qui se joue au Nigéria.

Il faudra attendre trois semaines pour obtenir une mobilisation internationale avec un Hollande pathétique encore et toujours à la traîne d' Obama quand son intérêt personnel n'est pas en jeu...

Finalement les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, la France et la Chine promettent d'aider les autorités locales à retrouver les 273 adolescentes enlevées et réduites en esclavage. Ouf ! Il était temps.

A propos de culpabilité , pourvu qu'il ne soit pas trop tard pour ces enfants... Hollande, Valls, Fabius et Le Drian qui se disent "en capacité" d'intervenir seraient bel et bien coupables de non-assistance à personne en danger dans la période du 15 avril au 7 mai !

Merci Monsieur Mariani d'avoir remis les pendules à l'heure en bousculant les révisionnistes !

©Calculette pour revolte.exprimetoi.com