Escroquerie de l'épargnant en Allemagne !! Le titre agacé de la presse allemande !

0,40 %
Certaines banques allemandes ont instauré des taux négatifs allant
jusqu'à 0,40 % pour leurs clients.

C’est un article du site allemand FOCUS Online qui titre “Escroquerie de l’épargnant” et publie la liste de la “honte” des 16 banques allemandes qui facturent à leurs clients privés des pénalités ou intérêts négatifs.

Compte tenu des taux d’intérêt actuels, de nombreuses banques allemandes éprouvent des difficultés. Les petites caisses d’épargne et les banques “Raiffeisen” (je pense pouvoir traduire cela par l’équivalent de nos banques coopératives mais les germanistes distingués me corrigeront si je me trompe) sont particulièrement touchées.

Certaines introduisent maintenant des taux d’intérêt négatifs pour leurs clients… et c’est devant les tribunaux que l’affaire plus que sensible est en train de se jouer car les associations de consommateurs sont vent debout contre cette évolution malsaine du secteur bancaire vis-à-vis de ses clients.

Pour le moment, juridiquement, rien n’est tranché, et il est fort probable que la justice donne raison aux banques et aux taux négatifs. Ce sera alors la porte ouverte.

Les conséquences d’un tel mouvement de taxation de l’épargne sont évidentes.

Si vous ne voulez pas vous faire taxer par des rendements négatifs votre épargne sans risque, il vous faut fuir vers des actifs tangibles, tout en sachant que les actions sont des titres de propriété donc des actifs tangibles, mais nettement plus risqués.

Si vous ne pouvez plus épargner dans les banques, et y conserver vos valeurs, alors vous n’aurez plus que de mauvaises solutions à votre disposition, et c’est exactement ce qui arrive aux épargnants du monde occidental privé de rendement et qui subissent de plein fouet le coût de possession de l’épargne au lieu de bénéficier des gains de l’épargne.

Nous vivons un monde économique absurde, et vous devez vous en prémunir par une allocation de votre patrimoine financier intelligente, et ce n’est pas faute de le répéter.

En attendant, voici la liste des 16 coupables allemands.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.