L'essence deux fois moins chère qu'en 1980 ? C'est faux ! Démonstration

3,5
En 1980, le SMIC net mensuel s'élève à 317 euros, en 2015 il est de 1
135 euros, soit une multiplication par 3,5 et non 4,5.

Dans mon livre sur le pouvoir d'achat, j'examine notamment le carburant. Revenons-y afin de dénoncer une contre-vérité que l'on entend en ce moment.

Non, l'essence ne coûte pas moins chère qu'en 1980

Depuis que la colère sur les prix du carburant a débuté, des éditorialistes, des journalistes ou responsables politiques affirment que les Français payent leur essence « deux fois moins chère qu’en 1980 », sous-entendu, « arrêtez de vous plaindre, votre situation s’améliore nettement sur le long terme. » Cette affirmation cite comme source l’UFIP (Union Française des Industries Pétrolières), mais nous allons montrer qu’elle est fausse.

Il ne s'agit en réalité même pas d’une étude de l’UFIP puisque dans sa rubrique FAQ (Faire un plein de carburant aujourd’hui coûte-t-il plus cher qu’en 1980 ?), elle renvoie sur le site de XERFI, sur lequel on peut trouver cette vidéo : Le coût réel du plein d'essence n'a cessé de baisser depuis 35 ans.

Alors regardons et analysons cette vidéo. Aucune source n’est citée, ce qui ne fait pas très sérieux, mais prenons les chiffres tels quels. Entre 1980 et 2015, le SMIC horaire est multiplié par 4,5, soit une hausse de 4,3% par an (en francs puis en euros courants, c’est-à-dire le chiffre réel de l’époque). Dans le même temps, le prix du Super augmente, selon XERFI, de 2,2% par an, ce qui fait une multiplication de 2,2 sur la période (1,022 exposant 36, pour les 36 années de 1980 à 2015 inclus). Avec ces chiffres, effectivement, le SMIC augmente deux fois plus vite que le prix de l’essence, en prix réel, il coûte donc deux fois moins cher.

Le SMIC horaire a augmenté au passage aux 35 heures, mais...

Maintenant prenons les chiffres de notre livre. En 1980, le SMIC net mensuel s’élève à 2085 francs (soit 317 euros, source INSEE), en 2015 il est de 1135 euros, soit une multiplication par 3,5, et non pas 4,5 comme l’affirme XERFI... Pourquoi cette différence ? Parce que XERFI fait l’erreur de prendre le SMIC horaire, qui a été nettement augmenté lors du passage aux 35 heures, pour compenser la baisse du temps de travail. Cette hausse était purement comptable, l’objectif du gouvernement était de garder un SMIC mensuel net stable ou en légère augmentation, c’était lui l’objectif, le SMIC net mensuel, la feuille de paye, et pas le taux horaire.

Ensuite nous avons pris le gazole, pour avoir un produit homogène sur la période (1965-2015 dans notre ouvrage). Notre source est le ministère du développement durable et, pour les années antérieures à 1985, le Centre des archives économiques et financières (CAEF) à Savigny-le-Temple. Chacun peut donc vérifier ces données. Entre 1980 et 2015, il passe de 2,24 francs (0,34 euros) le litre à 1,21 euros, soit une multiplication par 3,5. Comme le SMIC, il n’y a donc aucune amélioration entre 1980 et 2015 ! Et dans notre note sur le carburant que nous avons étendue à 2018, nous constatons une forte dégradation après 2015.

En conclusion, le pouvoir d’achat des Français dans le domaine du carburant ne s’est aucunement amélioré depuis 1980, et il se dégrade sérieusement depuis 2015.


A découvrir

Philippe Herlin

Philippe Herlin est économiste, Docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers, il a publié plusieurs ouvrages chez Eyrolles et rédige des chroniques hebdomadaires pour Goldbroker.

Il écrit tous les vendredis un article sur l'art et la culture vus à travers l'économie, et intervient ponctuellement sur d'autres sujets.

Son site : philippeherlin.com.