Éthanol : voici les aides pour poser un boîtier E85 sur votre véhicule

500 euros
Jusqu'à 500 euros d'aides publiques pour la pose d'un boîtier E85
selon les régions.

Jusqu’à 500 euros d’aides publiques. C’est désormais ce que près de la moitié des automobilistes français peuvent réclamer s’ils décident d’installer un boîtier E85 dans leur véhicule fonctionnant à l’essence.
 

Jusqu'à 500 euros d'aides pour l'installation d'un boîtier E85 dans certaines régions

Sachant que le prix des carburants risque de rester longtemps au dessus des 2 euros, et peut-être même d’augmenter encore, voir l’éthanol narguer les automobilistes autour de 75 centimes le litre a tout de la torture. 

En région PACA, l’aide de la région est passée de 250 euros à 500 euros pour la pose d’un boîtier E85 entre maintenant et le 30 juin 2022. En région Grand Est, l’aide est également de 500 euros pour la pose d’un boîtier mais coup de pouce supplémentaire, les 1000 premiers automobilistes qui déposeront leur dossier complet se verront installer un boîtier pour la modique somme de... 1 euro..

Des aides cumulables

Dans les Hauts-de-France, l’aide est moins intéressante, mais elle a quand même le mérite d’exister. Elle est fixée à un maximum de 400 euros, et ne peut pas dépasser 40% du coût du boîtier. En prime, il faut que le véhicule soit âgé de 2 ans minimum, ou 18 ans maximum, et ne dépasse pas 10 chevaux fiscaux de puissance. 

Enfin, toujours au niveau régional, c’est désormais l’Île-de-France qui annonce une aide de 500 euros pour la pose d’un boîtier. Tous les détails seront connus d’ici la fin du mois. 

D’autres aides, plus locales, existent. Parfois, au niveau départemental, parfois même au niveau d’une ville. Elles sont cumulables avec les aides régionales, quand elles existent. N’hésitez donc pas à vous renseigner.

 

Retrouvez le podcast ici


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).