Euro 2016 : plus d'un milliard d'euros de retombées économiques

613000
La France a accueilli 613 000 touristes durant la compétition.

Le football, ça rapporte. Ce n’est pas un scoop évidemment, mais le ministère des Sports a voulu en avoir le cœur net en commandant une étude sur les retombées économiques de l’Euro de football, qui a fasciné les amateurs du ballon rond en juin et en juillet derniers.

Le rapport, réalisé par le cabinet Keneo et le Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges, annonce la couleur : l’Euro 2016 a généré 1,221 milliard d’euros de retombées économiques. C’est l’équivalent de 9 762 emplois temps plein sur l’ensemble de l’année 2016. En termes de rentrées fiscales, la compétition sportive a permis d’engranger 74,9 millions d’euros supplémentaires.

Renfort de touristes dans les villes hôtes

Des résultats somme toute satisfaisants, ce d’autant que 613 000 visiteurs étrangers ont sillonné la France pendant la compétition, assistant aux matchs et participant aux activités dans les « fan zones ». La durée de leur séjour a été en moyenne de 7,9 jours. De quoi redonner le sourire aux hôteliers des villes hôtes et au secteur touristique dans son ensemble.

L’activité touristique représente plus de la moitié des retombées

Quand on rentre dans le détail des chiffres cependant, le gain est moins substantiel. Sur les 1,221 milliard d’euros de retombées, 596 millions proviennent en fait des investissements consentis pour l’organisation du tournoi. L’activité touristique représente 625,8 millions. Des chiffres qui seront sans aucun doute pris en compte dans le dossier de la candidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2024.


Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.