L'euro au plus haut depuis deux ans face au dollar

1,50 DOLLAR
Au plus haut de son histoire, l'euro a dépassé les 1,50 dollar.

Bonne nouvelle pour les ménages, mauvaise nouvelle pour l’industrie européenne : la monnaie unique s’est encore renforcée face à sa concurrente directe, le dollar. Une situation qui, si elle se poursuit, n’aidera en rien la reprise économique du Vieux Continent.

L’euro au plus haut face au dollar depuis plus de deux ans

Plusieurs paramètres et annonces entraînent, ces derniers jours, l’euro à la hausse face au dollar, à commencer par la pandémie de Covid-19. Elle semble relativement maîtrisée en Europe où les mesures de confinement ont porté leurs fruits, alors qu’elle est hors de contrôle aux États-Unis qui enchaînent les journées à plus de 150.000 nouveaux cas. Pour les investisseurs et la Bourse, cette maîtrise de la pandémie, couplée aux annonces sur les vaccins, est une très bonne nouvelle.

Résultat : l’euro prend de la valeur. Il affiche, le 4 décembre 2020, un taux de change de 1,214 dollar pour 1 euro, du jamais vu depuis… avril 2018. Et la tendance haussière pourrait bien se poursuivre durant la fin de l’année 2020.

Une mauvaise nouvelle pour les exportations

Le taux de change reste toutefois loin de son record historique atteint mi-2008 lorsqu’un euro avait franchi la barre des 1,50 dollar. Mais une hausse de l’euro face au dollar reste une très mauvaise nouvelle pour les exportateurs. Ces derniers n’ont que deux choix : maintenir leurs prix inchangés au risque de voir les exportations se réduire en volume, ou baisser leurs prix. Dans les deux cas, les exportateurs sont perdants.

Inversement, ce sont les ménages qui pourraient bénéficier de cette hausse de l’euro, surtout dans le cas d’achats réalisés directement outre-Atlantique, via Internet par exemple. Un produit affiché à 100 dollars ne leur coûtera en effet que 82 euros… mais attention aux taxes, frais de transport et douane !


A découvrir