L'Europe ce n'est pas la paix. C'est un système autoritaire !

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Il n’y a pas pire que celui qui ne veut pas voir, pour ne pas troubler le confort de ses croyances et ne pas risquer de perturber son sommeil quotidien.

Pourtant, le rêve européen, s’est bel et bien transformé en cauchemar.

« Nous devrions arrêter et exécuter tous les citoyens anglais sur notre sol ».

Lorsque j’entends ce que j’entends sur le Brexit, sur les douaniers qui sont inquiets, sur le fait que nous allons fermer nos frontières, je me dis, que tant que nous y sommes, nous pourrions aussi passer par les armes les Anglais résidents sur notre territoire et bombarder Londres. Ne filez d’ailleurs pas à Castaner le LBD atomique, car il pourrait bien raser la perfide Albion sous l’atome français…

Il n’y a dans le Brexit pas un seul problème que nous les Européens ne créons de toutes pièces.

Yaka dire que les Anglais peuvent rester en France !

Yaka dire que les Anglais peuvent encore nous livrer du Cheddar !

Yaka dire que nos enfants peuvent encore prendre le Ferry ou le train pour aller étudier l’anglais en Angleterre ce qui somme toute semble assez raisonnable.

Yaka dire que nous continuerons à livrer des médicaments aux Anglais pour qu’ils puissent être soignés et ne pas mourir d’avoir voulu quitter l’Europe.

Yaka dire que l’Europe est gentille, que l’Europe c’est la paix, et que nous n’allons pas haïr les Anglais…

Tout cela est fort simple en réalité et il n’y a aucune difficulté particulière à faire un « brexit », italexit », ou un « frexit ». Il n’y a que des mesures de haine prises par l’Union Europenne.

Il faut punir le Royaume-Uni

C’est pourtant le chemin politique choisi par nos europathes et par nos mamamouchis. L’Union Européenne est devenue une prison pour les nations et pour les populations dont il n’est pas possible ni autorisé de sortir.

L’Union Européenne répond à la définition officielle des dérives sectaires.

Nous avons en France une Mission interministérielle consacrée aux sectes la MIVILIDUES rattachée aux services du Premier Ministre.

Il n’y a là, rien de plus officiel !

Voici la définition de la dérive sectaire officiellement en vigueur dans notre beau pays.

« Il s’agit d’un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société ».

Cet état de sujétion, de pression psychologique et maintenant de pressions physiques voir de répression physique pour maintenir l’Union Européenne au mépris des volontés populaires c’est exactement la définition de la dérive sectaire et aussi accessoirement lorsque l’on parle de politique de la dictature.

Philippe de Villiers : « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu » !

Vous pouvez ne pas croire cette analyse parce qu’elle est déstabilisante.

Les peuples et les gens sont dans leurs immenses majorités aimables et gentils. Ils ont besoin de croire que le monde est à leur image, et que ceux qui les dirigent ou les représentent le font pour eux et pour leur bien.

Le dernier ouvrage de de Villiers explique la genèse de l’Europe, le projet européen ses racines, et aussi ce qui se cachait derrière ce projet.

De Villiers appelle cela à juste titre « Globalia » et nous sommes sur cette route funeste pour la liberté, la démocratie, la nation et notre souveraineté.

Il y a là tous les éléments de preuve sous la forme de « fac-similés ».

L’Europe sous sa forme actuelle d’Union Européenne, n’est pas gentille, l’Union Européenne n’est pas la paix, elle a tous les attributs d’une secte ainsi que sa violence. L’Union Européenne est un projet profondément autoritaire.

L’Europe c’est un système autoritaire, et un système autoritaire cela se dénonce, Philippe de Villiers le fait fort bien dans son dernier ouvrage.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.