Quels bouleversements mondiaux vont se produire avec l'évolution des populations ?

89 millions
La population mondiale s'accroît chaque année de près de 89 millions
d'habitants.

La population mondiale n’arrête pas de grandir, mais avec des disparités très importantes qui vont encore fluctuer très différemment en fonction des pays et même des continents, allant de diminutions de population à de très fortes augmentations. Ce qui va modifier considérablement le jeu des influences mondiales.

Chaque jour, on compte 244.000 nouvelles personnes de plus dans le monde, soit + 2,7 par seconde. Autrement dit, la population mondiale s'accroît chaque année de près de 89 millions d'habitants grâce à un nombre de naissances supérieur (150 millions) à celui des décès (61 millions).

Tableau de l’évolution démographique par continent, ainsi que celui de la population mondiale, on peut remarquer qu’il n’y a que l’Europe qui est en baisse.

En 2019, la planète est peuplée de 7,7 milliards d’habitants. Elle comprend officiellement, 197 pays, dont sept représentent plus de la moitié de la terre : Chine, Inde, Indonésie, Pakistan, Brésil, Nigéria, États-Unis.

La projection pour la fin du XXIe siècle devrait nous amener à une population de 11 milliards d’individus. Ensuite, il devrait y avoir stabilisation et sûrement une diminution suite à la baisse des taux de fécondité dans les pays dit émergents d’aujourd’hui.

Vers 2030, l’Inde devrait ravir la première place à la Chine grâce à une fécondité supérieure. Cette dernière étant peuplée de 1,43 milliards d’habitants et l’Inde de 1,36 milliards.

Mais le continent qui devrait battre tous les records, c’est l’Afrique avec un taux de natalité de 35,4 habitants pour 1000. Il devrait tripler à la fin des années 2000. Dans cette Afrique, un pays comme le Nigéria détient un record mondial avec 6,8 enfants par femme devant la Somalie. Ce seul Nigéria en 2050 devrait compter 400 millions de personnes, passant devant les États-Unis !

Sur l’ensemble de la planète, la densité moyenne est de 57 habitants au kilomètre carré. En France, c’est deux fois plus avec 118 habitants alors que le record est détenu par Macao avec 24.000. Hong Kong dont on parle beaucoup en ce moment, c’est 130.000 mais c’est une RAS (Région Administrative Spéciale) rattachée à la Chine. Le pays le moins peuplé est la Mongolie avec 2 habitants au kilomètre carré.

Si beaucoup de grands pays augmentent leur population, beaucoup d’autres ont diminué la leur. C’est notamment en Europe que l’on trouve les 10 pays qui se dépeuplent. Ils sont tous de l’Est et sont les champions du monde de la baisse. C’est la Bulgarie qui détient le pompon avec une baisse de 220 personnes chaque jour ou neuf personnes à l’heure. A tel point que ce pays qui comptait dix millions d’habitants il y a trente ans, n’en a plus que sept aujourd’hui ! Causes principales, nouveau régime, chute du mur, état sanitaire et surtout une immigration importante vers l’Europe de l’Ouest.

C’est aussi cette même Bulgarie qui détient le record du monde de morts avec 15 décès pour mille habitants. À l’inverse, c’est le Qatar qui a un taux le plus faible avec 1 pour mille habitant.

En ce qui concerne le taux de natalité le plus faible, il est détenu par Singapour avec 0,82 naissance par femme, la Corée du Sud et Taïwan se situant à 1,1.

La France est encore la première d’Europe avec 1,9. La moyenne européenne étant de 1,6 enfant par femme comme l’Allemagne. La queue du peloton est détenue par l’Italie avec 1,34.

Avec un taux diminuant, en 2030, la France aura une très faible progression de population passant de 67,2 millions d’habitants à 70.

Pour l’Allemagne, ce sera pire, elle devrait passer de 83 millions d’habitants en 2018 à 79 en 2030 (sauf si elle accueille encore beaucoup d’immigrés).

En ce qui concerne les moins de quinze ans, c’est le Niger qui détient la palme avec 50% de la population. Au Japon, c’est seulement 13%. La France avec 19 % est encore assez bien située.

Pour les plus âgés, c’est le Japon qui tient la tête avec 28% de plus de 65 ans, suivi de l’Italie deuxième plus vieux du monde. La France avec 20% se situe tout de même en haut du tableau.

Avec tous ces bouleversements de population comment vont se situer les anciens pays qui détenaient les rennes ? Les États-Unis risquent de perdre leur place de première puissance économique mondiale en 2020/21. Les pays d’Afrique auront certainement leurs mots à dire. Il est difficile de prédire l’avenir, mais attendons-nous à de grands changements, sans parler du climat !

www.danielmoinier.com
 


A découvrir

Daniel Moinier

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C.

Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.