Expenli, pour les freelances à la recherche de missions



La montée des freelances en France

Dans l’Hexagone, le nombre de travailleurs non-salariés – également appelés freelances ou indépendants – est en constante augmentation depuis ces dernières années, alors qu’il ne cessait de décliner pendant la seconde moitié du XXème siècle.

Ce retournement de situation s’explique par l’arrivée du statut d’auto-entrepreneur, en 2009 et par un contexte économique favorable. En effet, le recours à cette forme d’activité peut être motivé par une grande difficulté à trouver un emploi salarié.

Les métiers les plus plébiscités par les non-salariés étant majoritairement issus du web (Graphisme, Rédaction, Conseil, Traduction, etc.), dans la mesure où seuls un ordinateur et une connexion Internet sont requis pour se lancer. Sans compter qu’avec des plateformes comme Expenli il est possible de facilement trouver des missions.

Les avantages et les inconvénients de ce statut

À l’image du salariat, le statut de freelance connaît quelques contraintes et de beaux atouts. Reste à déterminer le poids de chaque élément par rapport à votre personnalité, avant de vous lancer.

Les opportunités d’un freelance sont :

-Choisir la liberté : être freelance, c’est s’affranchir de toute hiérarchie. Seul maître à bord, l’orientation de l’activité et les décisions lui reviennent totalement.

-Progresser au gré des missions : le travailleur indépendant multiplie les expériences, au fil des missions qui lui sont confiées. Cette polyvalence lui permet d’ajouter des cordes à son arc.

-Se former continuellement : soumis à une forte concurrence, le travail non salarié est obligé de suivre les tendances de son domaine d’activité. Cette veille lui permettant de développer son expertise au gré des années.

 A contrario, les principales difficultés du freelance sont :

-Accepter l’incertitude : un indépendant — notamment au début de son activité — ne peut pas chiffrer ses revenus, le nombre de ses clients, la quantité de travail exigée...

-Se discipliner : sans cadre, distinguant nettement vie professionnelle et vie personnelle, le freelance doit se montrer responsable. Définir précisément des horaires de travail, tout en sachant être flexible quelquefois.

-Trouver des missions : le travailleur non-salarié est soumis à la fluctuation de son activité – et donc, par conséquent, de son salaire. Heureusement, il existe des plateformes, comme Expenli, pour l’aider à trouver des missions…

Expenli, au service des freelances et des internautes 

Internet propose des sites de freelancing marketplace – autrement dit, des espaces de mise en relation de l’offre et la demande, plus précisément, des indépendants et des entreprises/particuliers. À l’image d’Expenli.

Créée en 2013 par Antony Sosso, cette plateforme est la contraction de « EXPerts EN LIgne ». À ce jour, « il y a, à peu près, 300 domaines d’expertises » précise son fondateur, touchant des domaines très variés, allant des conseils juridiques à la mécanique automobile, en passant par les questions médicales.

Tous les mois, une trentaine de freelances formule une demande, pour rejoindre cette communauté. Dès lors, « tout un mécanisme est mis en place pour faire passer des tests, ces derniers étant rédigés par des experts, eux-mêmes présents sur le site. […] On demande des diplômes et des preuves d’identité. »

À l’issue de ce processus, la demande est, soit validée soit refusée – ce qui permet de garantir la qualité des réponses transmises aux internautes sur Expenli. Sans compter que les experts ne sont pas rémunérés, tant que la satisfaction des internautes n’est pas entière.

Au fil des sollicitations, les mieux notés d’entre eux gagnent, en notoriété et en visibilité, sur la plateforme – ce qui leur offre ainsi, la possibilité de toucher de nouveaux clients.