Le nombre de factures impayées explose au mois d'août 2021

180 milliards d'euros
Environ 180 milliards d'euros sont bloqués par les retards de paiement

Atteignant de nouveaux records au mois d’août 2021, le taux de factures impayées après 10 jours s’élève à 25%, soit 6 points de plus que le taux nominal avant la pandémie.

Factures impayées, un été plus fort que d’habitude

Selon le tracker Sidetrade-BFM Business la proportion de factures impayées est passée de 20% au 1er août 2021, à 28% au 20 août 2021 pour enfin s’établir à 25% le 31 août 2021. « Cette crue saisonnière, classiquement causée par les congés d’été, s’est révélée cette année plus violente et durable que l’année dernière, à rebours de la tendance à la normalisation des délais de paiement en Europe ces derniers mois » commente Sidetrade. Pour le tracker, la France est le pays d’Europe avec le taux de factures impayées le plus haut et un des seuls pays d’Europe, avec l’Italie, où le taux d’impayés est supérieur aux taux d'avant crise.

L’outil Sidetrade -BFM Business donne chaque semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de la France, du Royaume-Uni, de la Belgique, de l’Espagne, de l’Italie et des Pays-Bas. Depuis le 1er janvier 2020, ce sont près de 26 millions de factures qui ont été analysées par l’outil. Cela représente environ 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises.

Plusieurs milliards d’euros bloqués par les impayés

Le crédit inter-entreprise est estimé à 722 milliards d’euros en France selon la Banque de France. Avant la crise sanitaire et économique, 19% de cette somme étaient bloqués par les retards de paiement contre 25% au 30 août 2021, bloquant environ 180 milliards d’euros (contre 137 milliards d’euros avant la pandémie en moyenne). L’impact subi par les entreprises françaises représente près de 42,2 milliards d’euros. 

Avec un taux de 52% d’impayés, le secteur de l’agroalimentaire est celui qui présente le taux d’impayé le plus important, suivi par les services publics et le secteur des services. Au contraire, le secteur présentant le plus faible taux d’impayés est l’industrie manufacturière avec un taux de 16%. Les deux autres secteurs qui ont un bas taux de factures impayés sont le commerce de détail et la logistique.

 


A découvrir