Face à la retraite, certaines générations ont plus de chances que d'autres

64
L'âge moyen de départ à la retraite devrait se stabiliser à 64 ans

Il y a les petits chanceux, nés la bonne année, et les grands perdants, nés trop tôt ou trop tard ! D'après le Secrétariat général du Conseil d'orientation des retraites, il existe une grande inégalité des générations face aux retraites, comme le relate un article publié par Le Figaro.

Cotiser plus pour toucher moins

S'il n'y a pas vraiment de générations vernies, il subsiste des différences de traitement. Ainsi "les plus vieux ont profité de taux de cotisation plus faibles", tandis que "les plus jeunes ont profité d'un temps passé à la retraite plus long que les quadras" explique l'article.

Depuis quinze ans, le système des retraites, typique de l’Etat providence à la française, subit des réformes importantes, au gré des crises économiques et du vieillissement de la population.

Résutat, les salariés du privé d'aujourd'hui sont les dindons de la farce : ils cotisent toujours plus, pour toucher une pension toujours moindre. Et cela n'est pas prêt de changer ! Actuellement, la pension moyenne de droit direct, tous régimes, atteint 1 256 euros mensuels en 2011. Pas vraiment le début de la fortune.

Être retraité, plus vraiment la panacée

Parmi les changements opérés, la pension de retraite moyenne a régulièrement baissé. Cela signifie qu’un cadre du privé né en 1940 bénéficie d'une retraite se montant à 75% de son dernier salaire, contre 61% pour celui né en 1990. Pourquoi ? Car auparavant, la retraite était calculée sur les 10 meilleures années de salaires, et aujourd’hui, ce sont les 25 meilleures années de salaire qui comptent.

Parallèlement, le taux de cotisation moyen par génération n'a cessé d'augmenter : il est passé de 16,4% pour la génération née en 1932 à 28% pour celle née en 1990, du moins pour les cadres ayant effectué leur carrière dans le privé.

Quant à l'âge moyen de départ à la retraite, un sujet très sensible, actuellement de 62 ans, il devrait se stabiliser à 64 ans pour les générations nées dans les années 1980. Encore faut-il qu’il ne soit pas repoussé une énième fois !

Enfin certains restent à la retraite plus longtemps que d’autres, en fonction de leur date de naissance. Ainsi la génération née en 1950 aura passé 30,6% de sa vie en retraite, contre seulement 29% pour celle née 25 ans plus tard.

Selon le ministère des Affaires sociales, en 2011, la France comptait un peu plus de 15 millions de retraités, vivant en France ou à l’étranger. 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.