Face à l'inflation, de plus importantes revalorisations en 2022

2,8 %
L'Insee a évalué la hausse des prix à la consommation de 2,8% sur un
an le 30 novembre 2021.

En 2022, le smic, le livret A, les allocations, etc. devraient être revalorisés pour compenser la hausse de l’inflation mois après mois.

Forte hausse de l’inflation

Mardi 30 novembre 2021, l’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) a évalué la hausse des prix à la consommation de 2,8% sur un an. Le prix moyen de l’énergie a, quant à lui, augmenté de 21,6% en 2021 par rapport à 2020. Face à la hausse des prix à la consommation, le smic a été revalorisé de 2,2% le 1er octobre 2021. Mais comme l’inflation ne cesse d’augmenter, il va être de nouveau revalorisé au 1er janvier 2022. Les experts, qui conseillent le gouvernement en cette matière, préconisent une hausse du smic de 0,5% ou 0,6% afin d’effacer l’inflation.

Le 1er février 2022, le taux du Livret A devrait également être revalorisé. La rémunération du Livret A devrait passer de 0,5% actuellement à un taux se situant entre 0,7% et 0,8%. Pour calculer le taux de rémunération du Livret A, la règle de calcul se base sur les taux sur les marchés obligataires et sur le taux d’inflation.

D’autres revalorisations incertaines

Sur certains points, il est encore trop tôt pour déterminer si oui, ou non, il y aura des revalorisations. L'inflation étant prise en compte dans l’évolution du barème de l’impôt sur le revenu, les ménages français s’acquittant de cet impôt devront éventuellement verser plus d’argent au fisc, si leurs salaires sont augmentés. Chaque année, le seuil qui fait que le contribuable change de tranche pour l’impôt sur le revenu est revalorisé.

Les revalorisations du RSA et des allocations familiales n’interviendront qu’à partir du 1er avril 2022. En effet, le RSA et les allocations familiales sont également calculés en fonction de la hausse des prix à la consommation.


A découvrir