Fausses couches à répétition : des essais prometteurs avec un antidiabétique

1,5 %
1.5% des femmes font des fausses couches à répétition

Des chercheurs britanniques ont réalisé des essais cliniques prometteurs en prescrivant un antidiabétique à des femmes faisant des fausses couches à répétition. Explications.

Fausses couches à répétition : plusieurs causes

La fausse couche est une interruption spontanée de grossesse avant le 5e mois qui s’accompagne de douleurs et de pertes de sang. On parle de fausses couches à répétition lorsqu’une femme présente au moins 3 fausses couches spontanées consécutives avant 14 semaines d’aménorrhée. Perturbations hormonales, malformation de l’utérus, anomalies de la cavité utérine, génétiques ou de la coagulation sanguine… Nombreuses sont les causes qui entrainent des fausses couches à répétition.

À ce jour, peu de traitements sont réellement efficaces et il est essentiel d’explorer de nouvelles pistes. Aussi, des chercheurs de l’Université de Warwick (Royaume-Uni) ont réalisé des essais cliniques auprès de 38 femmes âgées de 18 à 42 ans ayant connu des fausses couches à répétition. Ils ont donné à une partie des volontaires un médicament contre le diabète, la sitagliptine, tandis que l’autre groupe a reçu un placebo.

L’antidiabétique augmente le nombre de cellules souches

Résultat : les femmes qui ont pris l’antidiabétique ont eu une hausse de 68% en moyenne du nombre de leurs cellules souches. Or, une des causes des fausses couches à répétition est un manque de cellules souches au niveau de l’endomètre, la muqueuse utérine.

Les résultats sont donc prometteurs et redonnent de l’espoir aux femmes qui font des fausses couches à répétition. Bien évidemment, un essai à grande échelle est nécessaire pour confirmer les résultats. À ce jour, 1,5% des femmes font des fausses couches à répétition.


A découvrir