Fiançailles, un gros marché pour les bijoutiers et joailliers

Avec un potentiel économique énorme, le marché de la bijouterie/joaillerie est l’un des principaux secteurs qui tirent l’économie française vers le haut.

Tout ce qui est lié au mariage et aux fiançailles va bien, malgré un contexte économique difficile. Intéressons-nous particulièrement au marché des bijoutiers et joailliers avec quelques chiffres clés sur la prospérité de ce secteur.

Le marché des bagues de fiançailles en plein boom

Indispensable lors d’une demande en mariage, la bague de fiançailles contribue incontestablement au développement des secteurs de la bijouterie et de la joaillerie. Certes, les Français investissent moins dans la bague fiançailles comparés aux Américains, mais c’est un pôle de dépense conséquent dans le budget mariage. En effet, les Français dépensent en moyenne 700€ pour cette fameuse bague de fiançailles. Toutefois, selon un sondage réalisé par la maison Gemmyo et relaté par cette publication de La Dépêche, 10% des hommes Français confirment avoir dépensé plus de 1 500€ pour la bague de fiançailles.

Bien que 50% des moins de 35 ans disent choisir la bague seul (toujours selon le sondage mentionné précédemment), ils tiennent quand même compte des critères de leur dulcinée. Ainsi, ils s’orientent plus vers les bagues de fiançailles en or blanc qui est le métal préféré de 42% des Françaises. L’or jaune arrive en seconde position puisque 32% des futures mariées le préfèrent.

Concernant le développement du marché des bijoutiers et des joailliers, les localités où les acheteurs sont les plus généreux sont Paris, la partie Sud-ouest et la partie Nord-est de l’Hexagone. Les acheteurs y dépensent en moyenne respectivement 1 062€, 1 061€ et 523€ pour leur bague de fiançailles.

Quelle bague de fiançailles acheter ?

Les Français sont particulièrement méticuleux concernant le choix de la bague de fiançailles. Les futurs mariés misent donc essentiellement sur le haut de gamme c’est-à-dire des bijoux fins, tendances et conçus dans les règles de l’art.

Plusieurs joailliers se partagent ce marché en France, mais Bain&Company a réalisé une étude qui a révélé que Cartier est parmi les premières marques auxquelles pensent les consommateurs quand il s’agit de joaillerie, de bijoux en diamant et de bague de fiançailles.   

D’autres autres bijoutiers/horlogers ressortent également du lot : Boucheron, Maty, Chanel, Histoire d’Or, etc. Et les créateurs Français ne sont pas en reste.  Aurélie Bidermann, Julien d’Orcel et d’autres ont beaucoup de succès.

Zoom sur la bague de fiançailles préférée des Françaises

Sans surprise, le solitaire en diamant est la bague de fiançailles préférée des Françaises. Cette conclusion fait suite à une étude réalisée sur plus de 6 000 Françaises par Vashi.fr. Plus de la moitié des femmes ayant participé au sondage estime que c’est LE bijou incontournable pour une demande en mariage romantique. Et selon l’étude réalisée par Bain&Company (mentionnée plus haut), plus de 60% des Françaises ont reçu un solitaire en diamant lors de la demande en mariage.

Les préférences divergent toutefois en ce qui concerne la forme et la qualité du diamant :

70% aiment les bagues incrustées de diamants latéraux 56% sont exigeantes par rapport à la qualité de la pierre 15% n’exigent pas de diamant pur et sans défaut 18% ne sont pas spécialement pointilleuses concernant le sertissage de la pierre sur leur bague de fiançailles

(Source : https://www.vashi.fr/blog/2014/08/12/la-bague-preferee-des-francaises-resultats-de-sondage/)

En tout cas, cette préférence pour le solitaire en diamant concerne toutes les classes sociales.  D’ailleurs, de nombreux foyers français possèdent des bijoux en diamant. Et parmi les ménages sondés, 65% de ceux qui possèdent au moins un bijou en diamant ont un revenu relativement faible. Ce taux atteint 75% pour les ménages dont le revenu annuel est supérieur à 95 000€.

La nette préférence pour le solitaire en diamant est indéniable dès qu’il est question de bague de fiançailles. Cet engouement joue donc en faveur des joaillers et des bijoutiers qui connaissent actuellement une importante croissance. Tout ceci est très positif pour la consommation mondiale de diamants qui connaîtra une croissance de plus de 60% d’ici 2020. Plus d’infos ici.   


A découvrir