Fibre optique : SFR emmène Orange chez le juge

14 MILLIARDS €
Numericable a racheté SFR pour 14 milliards d'euros en 2014.

Le gouvernement Hollande, et désormais le gouvernement Macron, ont un dossier chaud : couvrir la France en très haut débit par fibre optique. Pour ce faire un plan de déploiement avait été décidé en 2011 avec les opérateurs Orange et SFR. Un plan qui donnait à l’opérateur historique un avantage : il devait déployer le réseau sur bien plus de territoire que son concurrent, bien que le réseau soit, par la suite, mutualisé. SFR ne voit plus ça d’un très bon œil.

Un déploiement à 80/20 ? SFR préférerait 50/50

Le plan décidé en 2011 était simple et probablement efficace : Orange devait déployer sa fibre optique sur 80 % du territoire concerné, les zones moyennement denses, et SFR sur 20 % de ce même territoire. Au total, 14 millions de foyers auraient dû être reliés au très haut débit à la fin du déploiement, soit un peu moins de la moitié du nombre de foyers en France (environ 37 millions).

Signé par SFR, le plan ne plaît plus au nouveau patron de l’opérateur, Patrick Drahi, qui l’a racheté en 2014 et l’a ensuite fait fusionner avec son opérateur Numericable. Le milliardaire magnat des télécoms et sa holding luxembourgeoise veulent la moitié du gâteau, soit 50 % du déploiement, depuis 2014. Presque 3 ans après le rachat de SFR, aucun accord entre les deux opérateurs n’a été trouvé, malgré les discussions, pour revoir le plan de déploiement prévu.

SFR se tourne vers la justice pour faire plier Orange

Sans accord amiable, SFR a décidé, selon les informations du journal Les Echos du 15 mai 2017, de saisir la justice. L’opérateur au Carré Rouge a assigné l’opérateur historique devant le tribunal de Commerce de Paris, espérant faire plier ce dernier.

Orange, toutefois, estime que SFR est en retard sur le déploiement. « Depuis la fusion entre SFR et Numericable, la nouvelle entité a choisi d'adosser sa stratégie très haut débit principalement sur son réseau câblé, allant jusqu'à geler en zone moins dense le déploiement des communes confiées à SFR » a déclaré l’opérateur historique.

Numericable déploie la fibre avec technologie FttLa, la fibre optique avec terminaison coaxiale, tandis que SFR déploie, comme Orange, le FttH, la fibre optique jusqu’à l’abonné. Mais, selon Orange, SFR n’aurait pas déployé le FttH là où Numericable avait déployé le FttLa. Orange a pris le relais, selon l’opérateur, et SFR n’aurait déployé la fibre optique que sur 10 % du territoire prévu par l’accord de 2011.