Typhon Haiyan: la Fifa donne un million de dollars au football philippin

1 million d'euros c'est le montant dont disposait le Centre de Crise
du Quai d'Orsay au lendemain du cyclone qui a frappé les Philippines.

Sur Economie Matin il y a quelques jours, nous avons publié une tribune d'Alain Boinet, fondateur de l'ONG Solidarités International qui regrettait l'engagement financier trop faible des institutions internationales en vue d'aider les Philippines après le passage du typhon Haiyan. Si des fonds ont été débloqués, ils sont toujours insuffisants. Pourtant, certaines institutions qu'on ne soupçonnait pas vraiment d'apporter de l'aide aux victimes participent pourtant au soutien des Philippins. En effet, la Fédération Internationale du Football Amateurs (Fifa) va accorder une aide exceptionnelle d'un million de dollars pour aider à reconstruire les installations sportives endommagées après le passage du typhon Haiyan qui a fait des milliers de morts et de disparus le 8 novembre.

Construire et réhabiliter

"Nous sommes profondément touchés par ce soutien généreux de la Fifa qui montre sa solidarité et sa sympathie pour notre nation", a dit le président de la Fédération philippine de football, Mariano Araneta. "Nous sommes en train de regarder pour la réhabilitation et la construction d'infrastructures du football dans les provinces sévèrement frappées par le Super Typhon (Haiyan)", a indiqué dans un communiqué le secrétaire général de la Fédération philippine, Edwin Gastanes. La fédération philippine a indiqué qu'elle allait établir une liste des infrastructures et installations endommagées dans la région pour établir où les fonds devaient aller.

Haiyan a dévasté presque 200 villes à travers le centre du pays causant la mort d'au moins 6.009 personnes tandis que 1.779 autres sont portées disparus, selon un décompte officiel, faisant de ce typhon le plus meurtrier aux Philippines.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.