Une fillette de 8 ans dépense plus de 2 000 euros sur l'App Store

2235 €
La fillette de 8 ans a dépensé pas moins de 2 235 euros en réalisant
des achats sur l'App Store depuis l'iPad familial

Les écrans des smartphones et tablettes sont nocifs pour les enfants, vous l’avez sûrement déjà entendu dire des millions de fois. Mais ils peuvent aussi être nocifs pour les finances des parents.

Un découvert de plus de 2.000 euros

En Angleterre, les parents d’une petite fille de 8 ans ont ainsi reçu dernièrement un courrier de leur banque les alertant d’un découvert de plus de 2000 euros. Découvert auquel ils ne s’attendaient évidemment pas. Ils n’ont pas eu à chercher longtemps l’origine de ce trou dans la caisse: ils ont découvert sur leur compte que leur petite fille avait acheté pas moins de 255 packs d’extension dans une application pour enfants de son âge.

Une application à laquelle elle jouait sur la tablette familiale. Chacun de ces packs coûtant entre 1 et 20 euros, la facture a vite grimpé, pour atteindre pas moins de 2235 euros.

Un mot de passe sécurisé

Parents, soyez donc vigilants avec les jeux de vos enfants sur tablette et mobile. Les plus jeunes n’auront même pas conscience qu’ils dépensent de l’argent en achetant ces packs d’extension. Les ados, eux, peuvent succomber à l’addiction du jeu, et dépenser des dizaines, des centaines d’euros. Ils auront mauvaise conscience, mais cela ne les empêchera pas pour autant de succomber à la tentation.

Pour éviter que cela n’arrive, changez votre mot de passe sur Google Play ou l’App Store. Et bien sûr désactivez l’option d’autorisation des achats avec l’empreinte digitale. La petite anglaise de 8 ans avait en effet ajouté son empreinte à celles enregistrées dans la tablette.  


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).