Fin du changement d'heure : 80% des Européens favorables

1976
Le changement d'heure a été instauré en 1976 en France. Cette mesure
avait été mise en place après le choc pétrolier.

Le glas a-t-il sonné pour le changement d'heure ? Plus de 80% des 4,6 millions de personnes qui se sont prononcées dans un sondage cet été sont favorables à l'abandon du changement d'heure.

80% des Européens pour la fin du changement d'heure

Est-ce la fin de l'heure d'hiver ? En février, les députés européens ont déjà voté une résolution en faveur de l'abolition du changement d'heure. Cet été, la commission européenne a souhaité connaître l'avis des Européens et a donc lancé un grand sondage en ligne. Au total, 4,6 millions de personnes ont participé à la consultation.

Le résultat vient d'être révélé dans la presse allemande et validé par l'agence de presse allemande DPA. Et il est sans appel : 80% des sondés sont pour l'abandon du changement d'heure. La plupart souhaitent rester à l'heure d'été. Mais cela ne veut pas dire pour autant que tous les pays vont appliquer cette décision. En effet, il appartient à chaque état de décider s'il applique ou non ce changement.

Une décision pourrait avoir lieu avant les élections européennes de mai 2019

Et ce serait une petite révolution puisque ce changement d'heure a été instauré en 1976 en France et en 1998 dans toute l'Europe. Cette mesure avait été mise en place dans l'Hexagone après le choc pétrolierÀ l'époque l'objectif était de réaliser des économies d'énergie en profitant le plus possible de la lumière naturelle pendant une journée de travail. Le but final était donc de limiter l'éclairage artificiel. Autre temps, autres mœurs... La Commission européenne a établi que les économies d'énergie dues au changement d'heure sont minimes.

Aujourd'hui, les adversaires du changement d'heure le combattent au nom de l'impact qu'il aurait sur la santé des humains : stress, fatigue, troubles du sommeil et de l'alimentation. Certains même évoquent la surmortalité des piétons l'hiver. « L'Europe ne devrait pas ignorer une consultation dont le résultat est clair », a déjà prévenu un eurodéputé allemand, au journal Westfalenpost. Il estime que le changement devrait avoir lieu avant les élections européennes de mai 2019.


A découvrir