Fonds de pension : la nouvelle bombe économique venue d'Amérique ?

4 000
Le "trou" des fonds de pension aux Etats-Unis frôle les 4 000
milliards de dollars.

Alors que de plus en plus d’indicateurs économiques repassent dans le vert en France et dans le monde, un gros orage se prépare aux Etats-Unis.

 

Un remake des subprimes ?

Orage ou tempête, c’est une nouvelle crise du type de celle des subprimes en 2008 qui se profile à l’horizon selon certains experts. Les fonds de retraite publics américains, appelés les fonds de pensions, ont fait leurs comptes ces derniers mois.

Surprise, il manque près de 4 000 milliards de dollars dans leurs caisses pour honorer leurs engagements, à savoir, payer les retraites des fonctionnaires. Certains fonds baissent donc les retraites servies, parfois, ils les divisent par deux, mais cela ne suffira peut-être même pas. La situation est particulièrement préoccupante à la Nouvelle Orléans, Dallas, Philadelphie et Chicago, comme le souligne un article des Echos.

Mauvais calculs

Pourquoi une telle situation ? Tout simplement parce que les gestionnaires de ces fonds de pension avaient bâti leurs hypothèses sur des rendements de 7,5 % par an. Mais depuis plusieurs années, les taux d’intérêt étant au plus bas, le compte n’y est plus du tout.

Après les propriétaires de biens immobiliers, incapables de rembourser leurs emprunts et obligés de vendre pour des cacahuètes leur maison, ce sont donc les retraités américains qui risquent de se retrouver dans l’œil du cyclone. Et avec eux, probablement, l’ensemble du système économique mondial.
 

Le manque à gagner sur les investissements des fonds de pension rien que pour l’an dernier, aux Etats Unis, serait de 434 milliards de dollars. A côté, notre fameux « trou » de la Sécu -qui devrait avoisiner les 4,1 milliards d’euros en 2017- fait pâle figure !


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.