Le nouveau "forfait post-stationnement" va vous coûter cher

60 EUROS
Le forfait post-stationnement atteint 60 euros dans certaines villes.

Bonne nouvelle pour tous les automobilistes : le PV de stationnement, celui que les agents donnent lorsque le ticket n’est pas payé, n’existera plus au 1er janvier 2018. Une bonne nouvelle toute relative puisqu’en réalité il change juste de nom pour devenir un « forfait post-stationnement ». Et ce n’est pas tout : il va être beaucoup plus cher qu’avant.

Le forfait post-stationnement : un prix libre choisi par les mairies

Inutile de dire que la fin du PV pour stationnement impayé n’est pas là pour faire un cadeau aux automobilistes qui ne payent pas. C’est en réalité tout l’inverse : le PV était fixé à 17 euros alors que, désormais, c’est la mairie qui décide du prix. Une manière pour renflouer les caisses de la commune puisque le montant de ces amendes atterrit directement dans les caisses municipales qui sont vides puisque le gouvernement continue de baisser les dotations de l’État.

Pour les automobilistes qui ont l’habitude de payer, naturellement, rien ne change mis à part si le prix du stationnement augmente. Ce sont ceux qui préféraient, auparavant, recevoir l’amende de 17 euros plutôt que de payer qui vont trinquer : dans de nombreuses villes le jeu ne vaudra plus la chandelle.

Jusqu’à 60 euros pour un stationnement impayé

La possibilité donnée aux communes de choisir le montant de ce forfait post-stationnement va créer de grosses inégalités de traitement entre les automobilistes français. Certains vont devoir débourser 60 euros dès lors que les agents municipaux découvriront qu’ils n’ont pas payé leur dû. C’est le cas à Arles et Lyon, par exemple. Pour les Lyonnais c’est une augmentation nette de 250 % du prix de l’amende qui va entrer en vigueur le 1er janvier 2018.

La majorité des grandes villes ont opté pour un prix compris entre 30 et 40 euros, généralement 35 euros, soit le double du montant de l’ancien PV. Strasbourg, Bordeaux, ou encore Nantes ont décidé d’appliquer ce montant. Étonnamment, Paris n’est pas la championne du prix du forfait post-stationnement (désormais appelé FPS) puisque la Capitale a décidé de le fixer à 50 euros.

Mais il y a également des villes qui ont décidé de baisser ce montant sous les 10 euros ou de maintenir le stationnement gratuit.


A découvrir