Forte hausse des intentions d'embauche cette année

14,8 %
Les intentions d'embauche progressent de 14,8% en 2019.

Les entreprises vont recruter en 2019, à en croire l’enquête de Pôle Emploi sur les besoins en main d’œuvre. Le volume d’intentions d’embauche est même le plus élevé de la décennie.

Pour 2019, les recruteurs ont fait part de 350 000 projets de recrutements supplémentaires, ce qui représente rien moins que 2,69 millions d’embauches potentielles. C’est le volume le plus fort de la décennie, se réjouit-on chez Pôle Emploi. L’augmentation des intentions d’embauches s’établit cette année à 14,8%, quand elle était de 18,7% en 2018. Le chômage, qui est sur une tendance baissière depuis quelques mois, devrait donc encore se réduire ce qui ne manquera pas de réjouir le gouvernement. Mais c’est toute l’activité économique du pays qui en profitera.

Tous les secteurs concernés

Tous les secteurs sont concernés par cette progression des intentions d’embauche. Les services aux particuliers représentent le plus fort volume de recrutements potentiels, et Pôle Emploi relève une progression des intentions de 26% dans la construction, de 20% dans l’industrie, et de 20% également dans les services aux entreprises. Dans l’industrie toujours, deux projets d’embauches sur trois concernent des CDI. Plus globalement, les intentions de recrutements en contrat à durée indéterminée augmentent de 3,5 points, à 45,2%. Parmi les métiers les plus recherchés, ce sont sans surprise les emplois saisonniers qui se distinguent (agriculture, animation, hôtellerie…).

Difficultés de recrutement

Mais les recruteurs font face à une pénurie de main d’œuvre dans plusieurs secteurs. Les entreprises anticipent que 50,1% de leurs projets d’embauches seront difficiles, un taux en hausse de 5,7 points par rapport à 2018. Ce sera le cas des carrosseurs automobiles, des couvreurs zingueurs, des aides à domicile, ou encore des plombiers chauffagistes. Néanmoins, Pôle Emploi indique que huit recruteurs sur dix avaient réalisé le recrutement voulu en 2018.


A découvrir