L'entreprise chinoise Foxconn investit dans des robots intelligents pour remplacer 60 000 ouvriers

Foxconn est un sous-traitant chinois bien connu pour travailler avec des géants comme Apple ou Samsung. C’est notamment lui qui fabrique l’iPhone 7.

Si en tant que consommateurs nous cherchons avant tout à obtenir ce  produit au meilleur prix via des opérateurs en souscrivant à une offre mobile, les recettes de sa fabrication sont souvent méconnues. Le projet de Foxconn, remplacer la moitié de ses effectifs par des robots haute technologie, offre donc un éclairage particulièrement intéressant sur les dynamiques du secteur. 

60 000 ouvriers remplacés

Le sous-traitant Foxconn vient d’investir dans des machines d’assemblage pour son usine à Kunshan, en Chine. L’usine en question employait quelque 110 000 ouvriers auparavant. Avec cet investissement dans la robotique et des technologies d’assemblage automatique, ce sont 60 000 ouvriers qui ont été remplacés.

Pour l’entreprise taïwanaise, l’opération est une réussite sur tous les tableaux : le coût du travail est réduit, tandis que les litiges vis-à-vis des ouvriers sont moindres. Rappelons que la marque à la pomme avait déjà sommé son sous-traitant de respecter les droits de ses ouvriers. En effet, une vague de suicides des ouvriers de Foxconn avait attiré l’attention internationale obligeant Apple à intervenir. Un accord avait même été signé pour sceller certaines conditions telles que les horaires, le temps de travail ou encore la sécurité au travail.

Confier des tâches plus complexes aux ouvriers

Pour Foxconn, cet investissement ne vise pas à remplacer l’homme par des machines. L'affirmation a de quoi faire sourire mais le sous-traitant a déclaré vouloir assigner ses employés à des tâches plus complexes. Il évoque notamment des fonctions en recherche et développement ou en contrôle qualité. Pas sûr que cela suffise à rassurer l'opinion locale quand on sait que près de la moitié de Kunshan est occupée par des usines et que les ouvriers constituent 2/3 de la population.

Foxconn persiste et signe : il s’agit ici d’une opération à rééditer dans d’autres usines. La croissance des investissements dans les hautes technologies d’assemblage et la robotique est effarante. 35 entreprises taïwanaises ont investi dans ce domaine pour plus de 500 millions d’euros. Cette tendance ne concerne pas que l'Asie: 240 000 « robots industriels intelligents » auraient déjà été installés dans le monde. 


A découvrir