Frais bancaires : vers une augmentation de 0,25 % en 2018

21,60
Lorsqu'ils seront facturés, en 2018 les frais de tenue de compte
s'établiront à 21,60 euros en moyenne.

Selon une étude de Panorabanques, qui a pu consulter les brochures tarifaires 2018 de 158 banques françaises représentant 95 % du marché, tous établissements confondus, les clients débourseront 194,30 euros en moyenne pour payer les frais qui leur seront facturés.

Frais de tenue de compte : 21,20 euros par an en moyenne en 2018

En 2018, l’augmentation des frais bancaires sera de l’ordre de 0,25 % en moyenne. Et il s’agit bien d’une moyenne, car en fonction de votre banque et des services que vous utilisez, en 2018 vous verrez vos frais augmenter ou, au contraire, diminuer.

Pour la première fois depuis 2013, le nombre de banques facturant les frais de tenue de compte n’augmentera pas, il diminuera même (-2 établissements). Parmi les banques qui les factureront, 24 augmenteront leurs frais de tenue de compte et 2 banques les baisseront. En 2018, seules 19 banques n’en factureront pas : les banques en ligne bien évidemment, ainsi que LCL, le Crédit Coopératif et sept caisses du Crédit Agricole. À noter que deux établissements abandonneront la facturation des frais de compte en 2018.

Toujours est-il qu’en 2018, près de 9 Français sur 10 seront dans une banque qui facture des frais de tenue de compte. Lorsqu’ils seront facturés, ces frais s’établiront à 21,60 euros en moyenne, contre 21,20 euros en 2017.

Cotisations des cartes bancaires : +0,9 % en moyenne

Les cotisations des cartes bancaires augmenteront de 0,9 % en moyenne. La cotisation des cartes à débit immédiat, qui sont les plus répandues, augmentera de 1,5 % tandis que celle des cartes à débit différé baissera de 0,9 %. La carte à débit différé a historiquement été facturée plus cher, mais l’écart des prix tend à se réduire (43 euros en moyenne pour une carte à débit différé contre 41 euros pour une carte à débit immédiat). Dans une quinzaine de banques la situation va même s’inverser : la carte à débit différé pourra alors coûter moins cher que la carte à débit immédiat.

Par ailleurs, si les frais pour les opérations les plus courantes (qui sont les plus visibles) sont en hausse modérée, certaines opérations de nature exceptionnelle ou réalisées en agence coûteront beaucoup plus cher. Réalisés en agence, les virements occasionnels seront en hausse de 5,3% (4 euros par virement contre 3,80 euros en 2017). Les frais par avis ou opposition à tiers détenteur augmenteront de 9 % (111,40 euros en moyenne contre 102,20 euros en 2017). Les frais de tenue de compte inactif augmenteront de 4 % et s’élèveront en moyenne à 29,40 euros, contre 28 euros en 2017.


A découvrir