La France doit apprendre ses leçons avant d'en donner

85 MILLIONS €
Le Paris Saint Germain est assuré de toucher au moins 85 Millions
d'euros de primes de l'UEFA

“Maudits Français”  comme aiment à nous décrire nos cousins québécois tellement nous apparaissons en donneurs de leçons, oubliant bien souvent que nous ne sommes peut-être pas ou plus en position de le faire. À en croire la récente actualité, c’est malheureusement le cas dans les domaines aussi variés que l’éducation ou le football. Et en même temps, l’histoire retiendra qu’un soir de décembre lors d’un match à fort enjeu, 22 joueurs ont dit non au racisme !

La France bonnet d'âne européen !

Les résultats de la dernière enquête Timss, réalisée en mai 2019, viennent de tomber pour des élèves de quatrième et de CM1. Et ils sont très mauvais pour la France, qui continue de dégringoler dans le classement. Un phénomène qui est constaté depuis 25 ans.

Imaginez un peu, aujourd’hui, le niveau moyen en maths des élèves de quatrième est à peu près égal à celui des cinquièmes de l’année 1995. Par rapport aux autres pays évalués, la France est la dernière d’Europe, et avant-dernière des pays de l’OCDE, juste devant le Chili. Cette chute est constante depuis les années 1990, où la France figurait parmi les premiers pays d’Europe. 

Et malheureusement, ce bulletin de notes est faible sur toute la ligne : les résultats en sciences sont également catastrophiques. 

Et le sport dans tout ça ?

Force est de constater que les résultats en football montrent bien que la France est à la traîne sur le terrain du sport aussi ! Peu de bons points sont à distribuer...
Rennes a rencontré de grandes difficultés : le club breton n'a réussi qu'à obtenir un tout petit point... Un seul match nul contre le club russe de Krasnodar lors de la première journée de cette phase de poules ! 

Et la France « brille » seulement par ce petit point : selon Opta c'est le seul pays qui compte quatre clubs avec 1 point ou moins en phase de groupes de Ligue des champions. Marseille, Monaco Lille et Rennes... Aucun pays n'en compte plus ! Un bonnet d'âne bleu blanc rouge qui ne doit pas rendre fière la France !

Car oui cette fois l'OM n'est pas le dernier de la classe puisqu'il a réussi à éviter le zéro pointé et heureusement car le club marseillais a frôlé le zéro pointé comme en 2013... Cette année, les hommes de Villas-Boas ont remporté un match, une victoire qui n'empêche pas le club de dire adieu à l'Europe ! Que 1993 semble loin...

Le PSG reste donc le premier de la classe en étant le seul à se qualifier encore pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, dont le tirage aura lieu ce lundi. Mieux, le club de la capitale sort premier de son groupe donc il reçoit les félicitations du jury. Pourtant, tout n'a pas été parfait, avec deux défaites, alors « C'est bien, mais peut mieux faire ».
En Europa Ligue, Lille deuxième de son groupe, est le seul représentant français encore en lice puisque Nice est éliminé. La France reste au 5e rang de l'indice UEFA !

Les répercussions financières de ces éliminations précoces de Marseille, Rennes et Nice

Si le montant exact n'est pas encore connu, selon les estimations de l'Observatoire du Sport Business, à l'issue de la phase de groupes, le Paris Saint Germain est assuré de toucher au moins 85,8 M€ de primes de l'UEFA. Le stade rennais, lui, touchera au moins 32 millions d'euros et l'OM plus de 36 millions d'euros. Jouer les poules de Ligue des champions reste financièrement intéressant.

Et, plus le club parisien ira loin dans la compétition, plus les deux autres clubs en profiteront. En effet, chaque club touchera des droits au pro rata des matches joués par le PSG : jusqu'ici il y en a 18, six chacun. De là à imaginer que Marseille va soutenir Paris... 

Alors, si on doit retenir une chose de cette phase de poules, ce sera le côté hors sportifet l'impact sur le traitement du racisme dans le sport ! En effet, si le racisme est loin d'être nouveau dans le football, cette fois ce sont deux équipes qui ont décidé d'agir ensemble pour marquer leur mécontentement. Et ce ne sont pas les supporters qui sont en cause...

Pour rappel, lors du match PSG, le coach adjoint Pierre Achille Webo, ancien international camerounais, a réagi après avoir été désigné comme « un noir » par un arbitre assistant. Les joueurs des deux équipes ont ensuite quitté le terrain. L'UEFA a décidé de reporter au lendemain les 76 minutes restantes de la rencontre, dont les quatre arbitres ont été remplacés.

Un geste fort de la part des deux équipes qui reçoivent le prix d'excellence !

Maintenant on attend des décisions fortes de la part des instances du foot car le racisme doit être exclu du sport ! Une exclusion définitive !

 


A découvrir