[Best Of] La France n'est pas du tout la 7ème nation la plus riche du monde

42 MILLIARDS €
Les intérêts annuels de la France sont devenus le 2ème poste du budget
de l'Etat avec 42 milliards d'euros.

Cet article initialement publié le 28 janvier 2019 vous est proposé en « Best-of » pendant l’été 2019. Lors de sa première publication il a été consulté par 7130 lecteurs.

Les gilets jaunes, certains Français, journalistes, politiques lorsqu’ils veulent démontrer que la France a encore largement la facilité de répondre à toutes les revendications sociales et financières, annoncent : La France a les moyens, c’est la 6ème nation la plus puissante et la plus riche du monde. En fait, ils se trompent, c’est la 7ème.

Quand un pays n’arrive plus à couvrir tous ses besoins vitaux, toutes les demandes de ses administrés sans recourir constamment aux déficits et aux emprunts, il n’est certainement pas riche ! Mais plutôt en faillite.

C’est comme un ménage, on dit qu’il vit aux dessus de ses moyens. Un ménage au bout du bout, arrive en commission de surendettement, généralement ses dettes sont effacées, puis il repart avec un tuteur. Mais un pays comme la France n’est pas exonéré de son endettement, même si certains le réclament, on voit bien que ce n’est pas eux qui ont prêté l’argent. De toute façon la France doit payer tous les ans les intérêts. Ces derniers sont devenus le 2ème poste du budget de l’état avec 42 milliards d’euros.

Pourquoi la France n’est pas le 7ème pays du monde le plus riche (L’Inde nous a dépassé en 2018)

Comment se classe la France vis-à-vis de sa dette :

Il est intéressant de rappeler que la dette vient de dépasser en début 2019 les 100% du PIB !

Sur 194 pays reconnus dans le Monde, la France en pourcentage de sa dette se situe à la 180ème place ! C’est catastrophique !

Place

Pays

Dette en %

1

Japon

253

2

Grèce

178

3

Liban

149

4

Italie

132

5

Portugal

126

6

Cap-Vert

125

7

Congo

118

8

Singapour

111

9

Bhoutan

109

10

Etats-Unis

106

11

Jamaïque

103

12

Belgique

103

13

Egypte

101

14

France

100

Et sur les 28 pays membres de l’Union Européenne (y compris le R-U), la France est en queue de peloton à la 25ème place devançant seulement, La Grèce, l’Italie et le Portugal !

Le déficit :

Comment se situe la France simplement en Europe avec ses 76,7 Mds d’euros de déficit ? Certainement plus de 100 Mds d’euros en 2019.

En première place ou plutôt à la dernière avec un déficit qui tutoie les 3% et une prévision 2019 au-delà de ce seuil, compte tenu des augmentions accordées aux gilets jaunes.

Place

Pays

Déficit en %

1

France

-2,9

2

Espagne

-2,4

3

Roumanie

- 2,3

4

Hongrie

- 2,3

5

Italie

- 1,8

6

Royaume-Uni

-1,5

7

Suède

-1,5

8

Belgique

-1,4

9

Portugal

-1,4

10

Finlande

- 1,3

11

Lettonie

- 1

12

Slovaquie

- 1

13

Autriche

- 0,9

 

Zone Euro

- 0,9

14

Pologne

- 0,9

15

Estonie

- 0,4

16

Slovaquie

- 0,8

17

Irlande

- 0,2

18

Slovénie

- 0,1

19

Lituanie

0

20

Luxembourg

+ 0,3

21

Pays-Bas

+ 0,5

22

Lituanie

+ 0,6

23

Grèce

+ 0,9

24

Bulgarie

+ 1,1

25

Allemagne

+ 1,3

26

Chypre

+ 1,4

27

Danemark

+ 1,2

28

République Tchèque

+ 1,3

Le taux de prélèvements obligatoires (PO) tricolore a atteint 48,3 % du PIB en 2017. Un niveau, sensiblement supérieur aux 45,3 % affichés par l’Insee, qui ne prend pas en compte les crédits d’impôts. Ce faisant, la France coiffe une nouvelle fois au poteau ses deux principaux adversaires : la Belgique (47,3 %) et le Danemark (46,5 %), respectivement médailles d’argent et de bronze. Suivent la Suède (44,9 %), la Finlande (43,4 %), l’Autriche et l’Italie (42,4 % chacun) ainsi que de la Grèce (41,8 %). En bas de tableau, on trouve l’Irlande avec un taux de 23,5 %, suivie par la Roumanie (25,8 %), la Bulgarie (29,5 %).

Un taux de chômage « récalcitrant » !

La France est également en queue de peloton au niveau du taux de chômage en Europe avec 8,9%, sachant que la moyenne européenne est à 6,6%. Il faut noter qu’il y a 2 ans, il se situait encore à 10,5%. Le chômage des jeunes a baissé un peu plus vite, passant en 2 ans, de 25 à 21% fin 2018.

https://www.touteleurope.eu/fileadmin/_TLEv3/emploi_social/taux_chomage_10012018_760.jpg

Le taux de prélèvements obligatoires de 10 pays du Monde

Nous détenons aussi en cette matière un autre record, le taux le plus élevé du monde et bien sûr d’Europe.

https://i.f1g.fr/media/figaro/1500x/2018/12/05/INF1ac1272c-f8b1-11e8-b708-809203d3fe49-805x444.jpg

On peut constater que la France dépasse de 12 points la moyenne de l’OCDE !

Les marges des entreprises

Là aussi la France est championne d’Europe mais à l’envers avec la plus basse marge !

France   :     31,60% !

Europe  :             38,60%

Belgique :            38,82%

Italie :                   39,95%

Allemagne :         41,24%

Espagne :             41,40%

Entre l’Allemagne, notre plus important partenaire, et la France, c’est le surcroît d'impôts sur la production et de cotisations patronales qui contribue à l'essentiel de l'écart de 10 points de taux de marge entre les deux pays. Plus précisément, 5,5 points relèvent des cotisations patronales et 4,5 de la myriade d'impôts sur la production, côté français.

Heureusement qu’avec le CICE les entreprises ont récupéré 3,7% de marge.

Un taux français qui n’est pas du tout favorable au niveau de la compétitivité internationale, notamment avec notre voisin Allemand qui a un montant d’exportations presque 3 fois supérieur au nôtre.

Balance commerciale

Depuis 1950, la balance commerciale n’a été positive que 8 fois. Depuis 2003, elle n’a pas été une seule fois positive. Ce qui représente sur cette dernière période un déficit cumulé de 742 Mds d’euros !

Pendant ce temps l’Allemagne cumule des records avec des résultats positifs dont le dernier en 2018 à 264 Mds d’euros ! Que fait donc la France ? Elle travaille 5 années de moins sur la durée de vie alors qu’elle vit en retraite 6,2 années de plus, ce qui lui fait perdre annuellement environs 300 Mds d’euros !

La France championne du monde des dépenses sociales

Avec près de 750 Mds dépensés pour le social et le gérer, nous sommes largement le 1er pays du monde en dépenses sociales.

POURQUOI ?

Pour compenser un niveau de pouvoir d’achat défaillant et « camoufler » un niveau de pauvreté qui atteindrait un seuil insupportable et aussi pour faire croire que la France est encore un pays riche vis-à-vis du monde et même de notre voisin allemand, qui a un taux de pauvres un plus élevé que le nôtre, malgré des excédents commerciaux records, un excédent comptable, une diminution annuelle de sa dette, un niveau de chômage très inférieur, etc…

On peut rajouter aussi les déficits des Caisses de Retraites, de l’Assedic, de la Sécurité Sociale (450 Mds cumulés à elle seule !)

Alors peut-on considérer que la France est encore la 7ème puissance du monde avec un bilan financier aussi catastrophique ? Regardez une nouvelle fois les chiffres ci-dessus cela vous fera réfléchir et peut-être penser qu’il va falloir retrousser les manches au lieu de geindre et quémander !!!

www.danielmoinier.com


A découvrir

Daniel Moinier

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C.

Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.