Free Flex : faut-il craquer pour cette offre ?

28 %
Un Oppo Find X3 Lite est proposé à 349 euros chez Darty et Boulanger,
mais à 447 euros chez Free, soit 28% plus cher.

Le 6 juillet 2021, Free lançait son offre de location de smartphones avec option d’achat. La société mettait en avant le caractère avantageux de cette offre (possibilité d’étaler le paiement sur 24 mois et absence de surcoût). Mais est-ce aussi avantageux que la filiale du groupe Iliad veut bien nous faire croire ?

Un contrat de location avec option d'achat indépendant (ou presque) du forfait

Depuis bientôt une décennie, les smartphones subventionnés font partie du paysage : il suffit de passer devant une boutique Orange, SFR ou Bouygues Telecom pour voir des publicités pour des forfaits avec smartphone (et un engagement sur 24 mois dans la plupart des cas). Mais ces forfaits sont chers, et à la fin, le consommateur n’y trouve pas vraiment son compte : il aurait pu très bien prendre un forfait « normal », adapté à ses besoins, acheter le même smartphone avec un financement bancaire et payer moins au final. L’opérateur Free, mécontent depuis le début de l’existence de ces offres, qui s’apparentent selon sa direction à un crédit à la consommation déguisé, était même allé en justice sur ce sujet.

Le 6 juillet 2021, Free a décidé de contrecarrer ses concurrents en lançant l’offre Free Flex. Il s’agit de location de smartphones avec option d’achat. Cette offre est en effet plus avantageuse pour le consommateur dans le sens où il n’est pas lié par un engagement de 24 mois. Chez Free, il faut certes être titulaire d’un forfait pour pouvoir souscrire à Free Flex, mais cette condition n’est requise qu’au moment de la souscription : le client est ensuite libre de résilier son forfait, cela n’aura pas d’impact sur son contrat de location de mobile.

Acheter un smartphone chez Free, pas toujours un bon plan

Qu’en est-il des prix auxquels sont proposés ces smartphones ? Free met en avant le fait que le consommateur ne subit pas de surcoût : qu’il achète son smartphone comptant ou en souscrivant à Free Flex (qui suppose un versement initial, puis 24 mensualités, puis un versement final pour devenir propriétaire du smartphone), le prix final est le même.

Toujours est-il que les prix proposés par Free ne sont pas les plus avantageux du marché. Nous avons passé au crible la moitié des smartphones proposés dans le cadre de l’offre Free Flex, et pour chacun des modèles, les distributeurs spécialisés avaient une offre plus avantageuse. Un Samsung Galaxy S21 (128 Go), par exemple, est proposé à 859 euros chez Free, mais à 799 euros chez Darty, voire à partir de 629,99 euros sur Amazon Marketplace. Un Xiaomi Mi 11 Lite 5G (128 Go) est proposé à 399 euros chez Free, mais à 379 euros chez Darty, 369 euros chez Boulanger et même 345 euros sur Amazon Marketplace. En somme, même si chez Free vous payez en effet votre smartphone pareil, que vous l’achetiez comptant ou en étalant le paiement sur 24 mois, au final il vous revient plus cher que si vous l’achetiez indépendamment, auprès de l’une des enseignes spécialisées.


A découvrir