Gabegie : le métro du Grand Paris ne servira à rien, l'INSEE en apporte la preuve

300 000 euros
Le coût des nouveaux transports en commun du Grand Paris, par salarié
qui les utiliseront, est d'environ 300 000 euros.

Nous avons dénoncé dans notre précédent article le coût délirant du Grand Paris (30 milliards d’euros) et les risques qu’il fait peser sur les Franciliens, notamment les expropriations (138 km2, plus que la surface de Paris !). Nouvel élément à charge avec une analyse de l’INSEE qui montre que le métro construit à l’occasion ne sera utile qu’à très peu de personnes.

Grand Paris: de nouveaux transports pour 14 300 salariés

Dans le cadre du Grand Paris, l’INSEE s’est posé la question de savoir combien de personnes seraient potentiellement intéressées par la future ligne 15 dans son tronçon sud, c'est-à-dire reliant Pont de Sèvres à Noisy-Champs en passant par Issy-les-Moulineaux, Chatillon, Montrouge, Bagneux, Arcueil, Cachan, Villejuif, Créteil, Saint-Maur, Champigny (33 kilomètres, 14 gares). Dans sa note "Le tissu économique des quartiers de gare de la ligne 15 sud du métro du Grand Paris", l’organisme statistique national dénombre précisément 139.200 salariés dans les quartiers longeant cette ligne.

Mais qui profitera de ce nouvel équipement ? Sur ces 139.200 salariés, un tiers travaillent à Paris, et ne l’utiliseront donc pas, un tiers se rendent dans une commune de l’Ile-de-France non rattachée à une gare de cette ligne, et un quart de ces salariés travaillent sur son lieu de résidence. Finalement, seulement un sur dix, soit exactement 14.300 salariés, habitent près d’une gare et travaillent dans une autre commune également desservie par cette future ligne 15 (dernière page de la note, 1ere colonne). Seulement 14.300 personnes. Voici les heureux élus qui pourront utilement profiter du tronçon sud de la ligne 15. Il y aura également des usagers occasionnels, mais voici le "cœur de cible", un chiffre ridiculement petit.

Un coût d'environ 300 000 euros par personne

Ce calcul de l’INSEE suffit à démontrer l’inanité de ce projet, mais continuons. Au fait, combien coûtera ce tronçon ? Il faut se plonger dans le rapport du haut fonctionnaire Pascal Auzannet publié en 2012 (Rapport de la mission sur le calendrier pluriannuel de réalisation et de financement du projet de Grand Paris Express), page 9. Le tronçon Pont de Sèvres-Noisy-Champs coûtera 4,2 milliards d’euros.

Faisons un amusant calcul : divisons ces 4,2 milliards d’euros par les 14.300 personnes théoriquement concernées, on obtient 293.706 euros ! Près de 300.000 euros par personne, voici ce qu’il coûtera d’acheminer ces heureux voyageurs. On veut construire un équipement qui va coûter 300.000 euros par bénéficiaire potentiel. A ce tarif, autant leur acheter à chacun une Ferrari ! Ce simple ratio démontre l’erreur absolue du Grand Paris, une folie dépensière à arrêter d’urgence.


A découvrir

Philippe Herlin

Philippe Herlin est économiste, Docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers, il a publié plusieurs ouvrages chez Eyrolles et rédige des chroniques hebdomadaires pour Goldbroker.

Il écrit tous les vendredis un article sur l'art et la culture vus à travers l'économie, et intervient ponctuellement sur d'autres sujets.

Son site : philippeherlin.com.