Propagande française. Pour Bill Gates, Trump est le nouveau Kennedy ! On vous le cache

3,7 MILLIARDS $
La fortune de Donald Trump est estimée à 3,7 milliards de dollars.

Comme aurait dit Coluche – qui décidément nous manque beaucoup mais comme bien d’autres dont l’impertinence ne serait sans doute plus possible aujourd’hui, sans même parler de leur humour décapant et déroutant pour les enfants du politiquement correct étouffant que nous sommes devenus –, « j’me marre »… Oui mes chers amis, « j’me marre » et je vous invite à vous marrer avec moi pour bien commencer cette journée.

Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand…

Si vous persistez à croire que vous êtes informés par les médias, je m’en vais à nouveau vous en donner une nouvelle preuve. Radio Paris ment bien car vous devez détester Poutine, Trump et Assad, et Orban et à ce rythme, la planète toute entière !! Enfin, tous ceux qui ne sont pas forcément des mondialistes forcenés.

Comme vous l’ignorez certainement, ce qui est normal puisque personne ne vous le dira (mais c’est pour ça que moi je suis là), Bill Gates, l’un des hommes les plus riches du monde et aussi les plus influents (en bien pour certains, en mal pour d’autres mais ce n’est pas le débat ni le sujet ici), a rencontré Trump, et après avoir discuté avec lui et par téléphone et dans son antre de la Trump Tower, Bill Gates, l’un de ceux qui a révolutionné l’informatique au niveau mondial, a déclaré, je cite et accrochez-vous :

« Trump est le nouveau JFK. De la même façon que le président Kennedy parlait de la mission spatiale et a obtenu que tout le pays soutienne ça, je crois qu’il s’agisse d’éducation, ou d’enrayer des épidémies (…), il peut y avoir un message très encourageant montrant que l’administration Trump va organiser les choses, se débarrasser des obstacles réglementaires et faire de l’Amérique un leader par l’innovation. »

Rien que ça ! Alors vous allez me dire « ce n’est pas vrai, Bill Gates n’a pas pu dire ça » …

Personne n’en parle : voici la copie d’une recherche Google Actualité avec les mots clefs « Bill Gates Trump »

bill-gates

Édifiant qu’il n’y ait rien à ce point n’est-ce pas ! Et ce n’est pas tout !

D’après la propagande actuelle, et passée, la Silicon Valley déteste Trump… ce qui n’est pas faux, mais c’est évidemment en train de changer car même les grands magnats californiens ne veulent pas s’aliéner totalement le nouveau président américain, et nous serions bien inspirés d’en prendre de la graine et à défaut d’être « trumpiste » – ce qui n’a aucun sens, quand on est français, d’être dans une neutralité bien comprise.

Pourtant, Trump a reçu tout le gratin des nouvelles technologies américaines ! Jeff Bezos d’Amazon, Tim Cook d’Apple, Larry Page et Eric Schmidt d’Alphabet (Google), ou encore Elon Musk de Tesla et SpaceX, ont tous été reçus hier, mercredi…

Heureusement, les preuves existent !

Voici un lien en anglais… À lire directement sur le site du Dailymail ici.

Et même une vidéo avec Bill Gates qui parle. Si si, je vous assure.

Pour qu’une information n’existe pas, il suffit de ne pas en parler.

Si vous voulez faire taire quelqu’un, inutile de le tuer. Privez-le de média. Cela suffit.

Si vous voulez cacher une information ? N’en parlez pas, c’est tout. Rien n’existe si cela ne passe pas au JT de 20 heures.

Vous devez donc continuer à détester Trump, à haïr Poutine, et penser que la libération d’Alep par les forces syriennes qui viennent de mettre dehors les égorgeurs de l’État islamique est une mauvaise nouvelle malgré les scènes de liesse de ce qui reste de la population locale d’Alep.

Il est vrai que lorsque Paris a été libéré des Allemands, ce fut un événement très malheureux.

Je vous le dis, Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand !

Vive la liberté, vive la France.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.