Gaz : des tarifs réglementés en hausse dès la rentrée

8,45 euros
La taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel va passer au 1er
janvier de 5,88 à 8,45 euros par mégawattheure.

Les tarifs réglementés du gaz vont grimper de 6,9 % en moyenne, à partir du 1er janvier prochain.

Une hausse de 6,9 % à la rentrée

Dure nouvelle pour les consommateurs, qui sont à peine sortis de la période des fêtes de fin d’année. Les tarifs réglementés du gaz, ceux appliqués par Engie, le fournisseur officiel en France, s’apprête à grimper de manière importante. Dès le 1er janvier prochain, les prix en question vont augmenter de 6,9 % en moyenne.

Une hausse validée vendredi dernier lors d’une délibération de la Commission de régulation de l’énergie, l’organe qui régit les prix et leurs évolutions, pour l’électricité et le gaz. Cette délibération s’appuie sur deux facteurs pour justifier une telle augmentation : la hausse des prix des marchés de gros, ainsi que l’augmentation d’une taxe énergétique.

Hausse des prix du marché, et augmentation fiscale

L’évolution des marchés impose en effet une augmentation moyenne des tarifs réglementés de 2,3 %. Plus spécifiquement, les tarifs réglementés du gaz vont grimper de 2,4 % pour les personnes se chauffant au gaz, de 0,7 % pour les personnes qui utilisent le gaz comme moyen de chauffage, et de 1,4 % pour les consommateurs qui ont une utilisation mixte de cette énergie.

Si l’on ajoute à cela l’augmentation spectaculaire de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), on arrive à une hausse moyenne des prix du gaz de 6,9 %. Cette taxe s’apprête à passer, à la rentrée, de 5,88 à 8,45 euros par mégawattheure. Une augmentation justifiée par la hausse de la contribution climat énergie, qui fait partie intégrante de la TICGN.


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.