Gel du point d'indice pour les fonctionnaires

840 MILLIONS
La reprise de l'accord sur les salaires va représenter 840 millions
d'euros.

Les agents de la fonction publique devront s'asseoir sur une hausse du point d'indice. Les syndicats des fonctionnaires n'ont rien obtenu de la part du gouvernement sur ce point.

Les neuf syndicats de la fonction publique sont rentrés bredouille de la réunion avec leur secrétaire d'État, Olivier Dussopt. Pas de revalorisation du point d'indice pour l'année prochaine, c'est synonyme d'absence de hausse générale des salaires pour 2019. Depuis 2010, le point d'indice n'a pas évolué, si ce n'est en 2016 et 2017 avec une augmentation de 0,6%. Les organisations de fonctionnaires sont déçues, mais cette stagnation du point d'indice entre dans le cadre d'une réflexion plus profonde du gouvernement sur la rémunération de la fonction publique.

Traitement au mérite

L'exécutif entend en effet rehausser la part au mérite dans le traitement des fonctionnaires. Certaines catégories de personnels, comme le milieu hospitalier, continueront de bénéficier de hausses générales des salaires. Le gouvernement souhaite également privilégier la mobilité, augmenter le recrutement de contractuels… et également revoir la représentativité des fonctionnaires. De quoi braquer des syndicats qui redoutaient déjà la suppression annoncée de 120 000 employés de la fonction publique. Les syndicats participent déjà aux journées de mobilisation organisées ces derniers mois, sans émouvoir le gouvernement pour autant.

Accord sur les salaires

Les pouvoirs publics font par ailleurs savoir qu'ils respectent les termes de l'accord sur les salaires, qui va représenter 840 millions d'euros. L'application de cet accord a été suspendu cette année, il reprendra en 2019. Il y a également des dispositifs supplémentaires sur la compensation de la CSG, sur le rattrapage de l'inflation, sur les complémentaires santé, le logement, le remboursement des frais de mission.


A découvrir