Comment allez-vous gérer la France lorsque vous aurez renversé le gouvernement ?

1 300 €
Les Gilets veulent augmenter le Smic à 1 300 euros net, certains
demandent beaucoup plus

Supposons que les plus acharnés des Gilets Jaunes arrivent à leur fin et renversent le gouvernement ?

En premier qu’est-ce qui prendra les commandes, après le résultat d’un référendum populaire comme un grand nombre le demande ? Sous quelle constitution gouverner, avec quelle République ? La sixième est évoquée !

Admet-on que vous arriviez à créer un gouvernement, vous allez vous apercevoir que la France se traîne avec 2.300 milliards de dette, un déficit récurant d’environ 200 milliards par année (et non 83 Mds comptable + 10/12 mds depuis cette crise), des intérêts de la dette de 43 Mds par an. Quels seront les parties en présence ? Votre intransigeance est telle que cela pourrait devenir une gouvernance sous forme d’une sorte « d’autocratie » !

De toute façon, vous allez être confrontés à un chantier énorme pour essayer de contenter toutes les revendications aussi disparates que variées.

Comment allez-vous y faire face ? Avec quels moyens législatifs et financiers ? Et oui, sans aucune réserve financière, une dette monumentale, un déficit hors du commun. Toutes les années, il faut emprunter environ 200 Milliards pour boucher tous les « trous ».

Pour distribuer de l’argent, des augmentations, des primes, il faut trouver des sources de revenus.

Vous voulez augmenter le niveau des salaires, par quel procédé ? Augmenter le Smic à 1 300 euros net, certains demandent beaucoup plus. Comment vont s’en sortir les entreprises ? Nous ne sommes plus en 1968, avec aujourd’hui une concurrence qui s’est complètement internationalisée, des entreprises qui ont déjà des marges de 10% inférieures à la moyenne européenne !

Vous voulez vous attaquer et faire plier les grands groupes du CAC 40. La plupart ont déjà été obligés pour s’en sortir et évoluer, de faire rentrer au capital des sociétés étrangères. D’autre part, ce sont les marchés hors France qui alimentent en grande partie leur chiffre d’affaire et leurs résultats positifs. Alors voulez-vous brûler la poule aux œufs d’or, ceux qui maintiennent encore un niveau de vie acceptable, permettant avec leurs taxes et impôts, des aides plus que conséquentes aux plus démunis ?

Dans vos demandes, il existe celles de diminuer de 1000 euros les rémunérations des parlementaires, gouvernants.

Si on va même beaucoup plus loin : la suppression des rémunérations de nos gouvernants et parlementaires, soit 1 008 élus avec 7,031.070 millions d’euros par mois, ce qui représenterait :

Soit pour les 67,2 millions de français              = 0,10 euros/mois

Soit pour les 19,6 millions de famille                = 0,36 euros/mois

Soit pour les 25 millions Salariés-Chômeurs   = 0,28 euros/mois

Constat : la revendication est plus que symbolique, puisque que l’on n’arrive même pas à une réversion de 1 euro par mois dans les 3 cas évoqués ci-dessus !

Pour remonter la France, il sera nécessaire de trouver d’autres solutions que nos gouvernants n’ont pas su trouver depuis 1975 ! Année du premier déficit, déficits qui ne nous ont pas lâchés depuis cette date !

Ce n’est pas avec toutes vos revendications que l’on pourra y arriver, au contraire, la France va forcément s’enfoncer dans un endettement catastrophique et des entreprises françaises qui deviendront exsangues, surtout les petites et très petites, celles que vous semblez le mieux aimer ! Paradoxal !

www.danielmoinier.com


A découvrir

Daniel Moinier

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C.

Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.