Le "nouveau modèle français" annoncé par le gouvernement est-il voué à l'échec ?

L'objectif du gouvernement de voir la croissance atteindre 0,8 % du
PIB en 2013 semble bien loin, à l'heure où l'OFCE prévoit, notamment,
une hausse record du chômage à 11 % cette année.

Jean-Marc Ayrault vient de présenter le « nouveau modèle français » que le Gouvernement souhaite mettre en œuvre en 2013. Outre le fait que cette « feuille de route » n'est que la compilation de mesures déjà annoncées ou mises en œuvre, elle n'apporte aucun élément qui puisse laisser envisager une amélioration de la situation économique française à court et moyen terme.

Au contraire, 2013 verra la croissance stagner, la compétitivité diminuer et le chômage augmenter.

La croissance va stagner : la prévision du Gouvernement à 0,8 % ne veut plus rien dire tant elle paraît éloignée de la réalité. Les attaques multiples contre ceux qui entreprennent ; la menace des nationalisations ; l'augmentation massive des prélèvements obligatoires et l'absence de mesures sérieuses pour réduire les dépenses publiques vont aggraver la situation française par rapport à nos concurrents qui subissent la même crise mais ont pris les bonnes décisions ; La compétitivité va reculer : le crédit-impôt compétitivité/emploi (CICE) ne règlera en rien l'écart de compétitivité qui ne cesse de s'aggraver entre la France et ses principaux partenaires et notamment l'Allemagne. Le tissu productif français, très largement abimé par les 35 heures, subit un écart de coût du travail avec l'Allemagne de l'ordre de 100 milliards d'euros par an. Le CICE s'élève seulement à 20 milliards de réduction des charges : il n'y aura donc aucun « choc » de compétitivité et le déficit commercial de la France continuera de s'accroître ; Le chômage va augmenter : le Gouvernement a choisi la voie du traitement « social » du chômage avec les contrats d'avenir et les contrats de génération sans d'ailleurs en garantir le financement. Ces mesures ont déjà été employées par les gouvernements socialistes précédents : elles ont toujours échoué ! L'amélioration de l'emploi ne peut venir que d'une croissance retrouvée qui ne peut reposer que sur le secteur privé, bien malmené, voire stigmatisé depuis 8 mois.

Rendez-vous fin 2013 pour constater la faillite de ce prétendu « nouveau modèle français » !


A découvrir