Les grandes fortunes américaines profitent de la crise sanitaire

434 MILLIARDS
La fortune des 600 ultra-riches américains a bondi de 434 milliards
durant les deux mois de confinement.

Malgré la crise économique qui suit la crise sanitaire, et dont on ressent les premiers effets, plusieurs milliardaires ont su tirer leur épingle du jeu pour augmenter leurs fortunes.

Des dizaines de millions d'emplois supprimés, une croissance en berne, des dettes publiques qui explosent… Malgré ce bilan très sombre, plusieurs milliardaires ont su profiter de l'occasion pour faire progresser leurs bas de laine un peu plus. Aux États-Unis, les 600 ultra-riches américains ont ainsi bénéficié d'une augmentation de leur fortune de 15% entre les 18 mars et 19 mai. Soit 434 milliards de dollars de plus en deux mois ! Ces chiffres ont été compilés par deux centres de réflexion, l'Americans for Tax Fairness et l'Institute for Policy Studies Program for Inequality, repris par le magazine Forbes. Parmi ces grandes fortunes, tout le monde n'a pas profité de la crise sanitaire : les milliardaires de plusieurs secteurs (hôtellerie, voyages, vente au détail) y ont perdu des plumes.

Les entreprises high tech plébiscitées par les marchés

Ce n'est pas le cas des cinq plus importants milliardaires américains : Jeff Bezos (fondateur et patron d'Amazon), Mark Zuckerberg (créateur et patron de Facebook), Bill Gates (fondateur de Microsoft, désormais philanthrope), Warren Buffett (gestionnaire du fonds Berkshire Hathaway) et Larry Ellison (fondateur et patron d'Oracle) peuvent se féliciter d'avoir engrangé 75,5 milliards de plus pendant cette période. Toutes ces entreprises ont bénéficié, de près ou de loin, de la forte demande née des utilisateurs confinés à domicile.

Des fortunes en hausse pour Jeff Bezos et Mark Zuckerberg

Parmi ces gagnants du coronavirus, Jeff Bezos et Mark Zuckerberg ont vu leurs fortunes augmenter de respectivement 30% et 46%. Les capitalisations boursières des entreprises en ont également profité : depuis le 16 mars, l'action de Facebook a enregistré une hausse de 60%, le titre Amazon de 45%, Netflix 46%, Apple de 31%. Des augmentations spectaculaires qui semblent ne pas connaitre de fin : les actions d'Amazon et de Facebook ont atteint ces derniers jours des niveaux historiquement élevés.


A découvrir