Deux Grecs de la "liste Lagarde" retrouvés morts

Christine Lagarde, alors ministre des Finances, a transmis une liste
de 1 991 noms d'évadés fiscaux grecs.

Christine Lagarde doit en avoir des sueurs froides. Deux hommes figurant sur ce que la presse grecque a baptisé de "liste de Lagarde" viennent d'être retrouvés morts. Sur cette liste établie en 2010 et fournie aux autorités grecques par Christine Lagarde, à l'époque où elle était encore ministre des Finances en France, on trouve notamment 1 991 noms de personnalités grecques fortunées, possédant des comptes bancaires en Suisse et soupçonnées de corruption ou d'évasion fiscale. Or depuis vendredi, deux de ces hommes pointés du doigt ont été retrouvés morts, dans ce qui semble être des suicides, comme le rapporte le magazine américain Business Insider.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.