Amazon frappée par des grèves en Allemagne

42 %
L'action Amazon a grimpé de 42% en un mois en mars 2020.

Si on reproche aux Français de faire souvent grève au point qu’un site Internet recense les grèves locales et nationales dans l’Hexagone, les Allemands sont, au contraire, plutôt réticents à utiliser ce moyen de pression. Alors quand ça arrive, surtout dans une entreprise aussi grosse qu’Amazon, c’est forcément un événement.

Le syndicat Ver.di lance une grève dans 6 entrepôts Amazon

Ver.di (souvent simplement appelé Verdi) est le deuxième syndicat d’Allemagne derrière le très puissant IG Metall présent surtout dans l’industrie lourde. Lorsque Ver.di fait une action, elle est donc généralement suivie.

Le 29 juin 2020, c’est le géant Amazon qui a été ciblé : une grève de 48 heures a été lancée dans 6 entrepôts du géant du e-commerce. Les entrepôts de Leipzig, Bad Hersfeld, Rheinberg, Werne et Koblenz sont ainsi à l’arrêt durant deux jours.

Les mesures de sécurité sanitaire anti-Covid en cause

La décision de mener une grève d’envergure chez Amazon en Allemagne a été prise après la découverte d’un cluster de contaminations dans l’entrepôt de Bad Hersfeld : entre 30 et 40 travailleurs, selon le syndicat, ont été testés positifs au coronavirus Covid-19. Orhan Akman, responsable de la branche vente et livraisons chez Ver.di, a tout simplement déclaré qu’Amazon mettait en danger la santé des salariés « à la faveur du profit ».

Amazon, de son côté, se défend de toute accusation et avance les chiffres des mesures prises contre le Covid-19 : 4 milliards de dollars investis partout dans le monde. Le groupe a déclaré à la chaîne CNBC que les autorités allemandes ont jugé que l’entreprise a mis en place les mesures nécessaires pour protéger salariés et clients.

De toute évidence, ce n’est pas l’avis de Ver.di. La grève ne devrait toutefois pas perturber les activités d’Amazon, ne durant que 48 heures.


A découvrir